Les deux sales langues de l’APR se battent…You-sale-gueule et Suzy Camara se crêpent le chignon

Le réseau des enseignants de l’Apr est miné par un bas conflit d’intérêts, d’argent et de matériel. Ce réseau n’a existé et fonctionné qu’autour de deux noms, le fantasque Youssou Touré, promu Secrétaire d’État à l’Alphabétisation et aux Langues nationales et le très baroque Ahmet Suzanne Kamara. Aujourd’hui, ces deux acolytes d’hier sont à couteaux tirés et l’argent semble bien être la raison de leur animosité.
Youssou Touré et Ahmet Suzanne Kamara ont ceci de commun : ils sont singuliers dans ce qu’ils font et ce qu’ils disent, extravagants dans leurs sorties et peu réfléchis dans les propos qu’ils tiennent. Youssou Touré est un spécialiste des attaques personnelles et politiciennes. Ahmet Suzanne Kamara est un insulteur à gage qui, en politique, n’a que l’outrage en guise d’appui.
Pour le plaisir de son mentor et responsable politique hiérarchique Youssou Touré, Ahmet Suzanne s’est donné le devoir de cibler des acteurs politiques et les attaquer par des sorties médiatiques inconvenantes, y compris même des membres de l’Apr et même de Ministre comme Serigne Mbaye Thiam.
Grâce à Youssou Touré, Ahmet Suzanne Kamara est devenu conseiller technique à l’Assemblée nationale, moyennant un salaire mensuel avoisinant 800.000 F Cfa selon une source parlementaire. Pour un ancien volontaire de l’Éducation dont la rémunération s’articulait autour de 50.000 F Cfa c’est bien un triomphe. Mais indubitablement gonflé par la bourse acquise, Ameth Suzanne Kamara se mit à attaquer violemment Moustapha Niasse, Président de l’Assemblée nationale. Cette indiscipline politique lui valu un limogeage accueilli à l’applaudimètre. Le poste fut alors vaquant.
Pour le pourvoir, Youssou Touré devait désigner un membre du réseau. De façon cavalière et unilatérale, il désigne…son épouse qui aujourd’hui occupe le poste laissé vacant par le limogeage de Ahmet Suzanne Kamara.
Mais au contact des réalités du pouvoir avec ses atouts, le torchon s’est mis à brûler encore de façon plus intense entre les deux acolytes. Et quand un Youssou Touré et un Ahmet Suzanne Kamara sont en conflit ouvert, bonjour les déballages.
Il est accusé à Youssou Touré d’avoir détourné des millions de francs. Celui-ci n’a pas encore apporté sa réplique. Mais tout indique que le conflit est devenu beaucoup plus aigu avec les renouvellements du bureau du réseau des enseignants de l’Apr.
Youssou Touré avait annoncé son retrait de la direction politique de l’association affiliée à l’Apr. Pourtant, d’après nos sources, Ahmet Suzanne Kamara et certains membres du bureau se seraient opposés à ce retrait et auraient tout fait pour qu’il reste. Ceci n’empêcha pas à Youssou Touré de camper sur sa position.
Aujourd’hui, après avoir fait installer son épouse à la place de Ahmet Suzanne Kamara à l’Assemblée nationale, Youssou Touré, bien qu’étant en retrait de la direction politique du réseau des enseignants de l’Apr, refuse à son adjoint de suppléer. En lieu et place, il mise sur un certain Abou Sow, son chef de Cabinet non seulement pour mettre Ahmet Suzanne Kamara en marge mais aussi et surtout pour davantage avoir le contrôle du réseau.
Ahmet Suzanne Kamara refuse de se laisser faire. Il compte beaucoup sur certaines personnalités du régime avec qui il aurait déjà pris contact et sur ce qu’il appelle sa base politique à Koungheul.
Ce qui est sûr est que le pouvoir fait tomber bien des masques. L’Apr se découvre, chaque jour, et les citoyens constatent bien que cette histoire de la primauté de la patrie sur le parti n’est qu’un slogan aérien et politicien que dément les scandales qui se font jour au fil du temps.
Rewmi