Les consommateurs menacent: « Wade est parti à cause de la Senelec et Macky risque de ne pas avoir un second mandat »

La rencontre qui a réuni hier, vendredi 12 juin, le ministre de l’Energie, Maîmouna Ndoye Seck, les associations des consommateurs et les acteurs du secteur de l’énergie, les représentants des consommateurs sont montés au créneau et ont averti le président de la République sur une éventuelle sanction contre un second mandat : « l’électricité, c’est un besoin et ce besoin qu’il soit vital ou hyper vital, vous êtes en charge de nous le donner parce qu’on paye pour cela. On veut de l’électricité et on ne veut plus de délestages, ni de coupures d’électricité. Ces explications servies ne peuvent pas tenir. On ne peut pas accepter que cette situation perdure. Souvenez-vous, le président Wade est parti à cause de la Senelec et le président Macky Sall, si cela continue comme ça, il risque de ne pas avoir un second mandat à cause de la Senelec et je tiens à le dire», Djibril Ndiaye, secrétaire général de l’association sénégalaise pour la défense des intérêts des consommateurs (Asdic).