Les cadres libéraux appellent à une grande mobilisation pour la libération de Karim Wade…

La Fédération nationale des cadres libéraux (Fncl) salue l’indépendance des juges (qui ont relaxé leur camarade Aïda Ndiongue) et invite les autres juridictions en charge des dossiers de (leurs) frères et sœurs injustement emprisonnés dans les différents centres de détention à suivre leur exemple.
Les libéraux qui s’étaient réunis hier, à la permanence nationale Omar Lamine Badji, à l’effet d’examiner la situation politique nationale et la vie du parti, sous la présence effective de Me Abdoulaye Wade, leur secrétaire général national disent s’être «réjoui de la libération par relaxe pure et simple de son Secrétaire général, le frère Abdou Aziz Diop et de sa co-accusée la sœur Aïda Ndiongue». Mais, les cadres libéraux, au cours de leur comité directeur initié ce jeudi, n’ont pas manqué de «dénoncer encore une fois la procédure fantaisiste qui leur a valu 18 mois de détention préventive».
Sur le même registre, ils invitent l’Etat du Sénégal à la sérénité et au respect de ses engagements internationaux en suivant l’avis et les recommandations du groupe de travail des Nations unies sur le caractère arbitraire de la détention de Karim Wade. La Fncl exige réparation et appelle les sénégalais à une grande mobilisation pour la libération de Karim Wade.
Seneweb