Les avocats de Karim WADE l’enfoncent…Pour qui travaillent-ils ? Veulent-ils détruire leur client ?

En décidant délibérément et par pure stratégie politicienne de lier le dossier judiciaire de Kariim WADE qui porte sur un enrichissement illicite qui lui a valu 6 ans de prison et plus de 100 milliards d’amende à une volonté des autorités d’écarter un adversaire politique, les avocats de ce dernier l’enfoncent davantage par des déclarations malencontreuses sur sa nationalité pour justifier le bien-fondé de la saisine de la justice française. Après avoir perdu sur le terrain judiciaire en ne pouvant apporter la moindre preuve tangible sur ses avoirs pour l’extirper des liens de la détention, voilà que ses conseils qui ont toujours eu une défense politique, commettent la faute la plus grave depuis l’ouverture du dossier de leur client en portant l’affaire au tribunal de paris simplement parce que Karim WADE est français. Ils viennent fort heureusement à la fin du procès de leur client, d’administrer à l’opinion nationale et internationale que la justice sénégalaise n’a violé aucune procédure et à servi un verdict tout au moins clément. On savait déjà que c’est seulement en 2002 qu’il eut la pièce d’identité et qu’il reconnut sa sénégalité. Mais ce que les sénégalais ne savaient pas et que ses avocats ont dit hier (Me Amadou SALL et Cire clédor LY), qu’en dépit de toutes ses charges nationales, de ministre du ciel et de la terre, de la gestion des dossiers comme l’ANOCI, des départements de souveraineté comme le transport aérien allant même jusqu’à détenir la signature du Sénégal en tant que ministre la coopération internationale, que Karim WADE n’avait jamais renoncé à sa nationalité française. Pourquoi de tels déclarations ? Et maintenant !
Dès lors, la détention préventive de Karim WADE était légale puisqu’une liberté provisoire accordée, lui aurait permise en toute rigueur de disparaitre dans les Pyrénées en tant que français, ce qui aurait compromis son dossier ou à défaut mettrait le Sénégal dans une obligation de demander par la coopération judiciaire son extradition, ce qui ne serait pas évident.
Les avocats de Karim WADE viennent donc de donner la preuve que les juges sénégalais avaient le bon droit à la lumière ce qui précède de :
1- De maintenir en détention préventive Karim WADE puisqu’il est français. Et ce faisant, d’écarter tout risque d’évasion à des fins de dissimulation de preuves.
2- De conduire en toute liberté conformément aux textes en vigueur, le procès jusqu’à son terme au Sénégal. Un tel fait se justifie pour la bonne et simple raison que Karim WADE n’a jamais demandé à être jugé en France en tant que citoyen français.
3- Karim WADE n’a jamais demandé aussi à purger sa peine dans son pays, la France.
Les conseils de Karim WADE, en acceptant que le procès de Karim WADE ne tienne au Sénégal et non en France ont reconnu et attesté l’indépendance la justice de notre pays et rament à contre-courant des intérêts de leur client Karim WADE Ils ont surtout accepté et reconnu la souveraineté du Sénégal c’est-à-dire qu’aucun pays au monde ne peut infléchir, annuler un verdict dument prononcé par la justice du pays. Une saisine de la justice française est grotesque, antipatriotique et doit être perçu comme un crime de souveraineté contre le Sénégal.
A vrai dire, s’ils ne cherchent pas à détruire Karim WADE en essayant de modeler l’ambition présidentielle d’un fantôme, c’est qu’ils sont simplement nuls.
CHEIKH NDIAYE PORTE PAROLE
APR GRAND YOFF

4 Comments

  1. Si la double nationalité pouvait faire de Karim un non éligible, il n’y aurait pas de CREI sous Macky Sall.
    Maintenant réfléchissons.
    Leurs slogans politiques sont:
    1/ Wade voulait la dévolution monarchique. Tout ce que Wade fait, il ne le fait que pour faire hériter son fils le Sénégal.
    2/ Karim a la double nationalité, il ne peut pas être éligible. Ou s’il l’est les sénégalais ne vont pas voter pour lui parce qu’il est français.
    3/ Et pourtant, cette loi, qui interdit la candidature d’une double nationalité, c’est son père qui l’a mise dans la constitution qu’il a fait votée.
    Que faut-il faire maintenant, par la presse d’abêtissement, pour maintenir les fanatisés dans le troupeau ? Faut – il abandonner la trop politiquement utile bulle de la dévolution monarchique, pour pouvoir répéter qu’en fait le père avait exclu le fils héritier de l’héritage ?
    Si ces vérités sont trop savantes pour des fanatisés. Au moins ils doivent quand même pouvoir comprendre que s’il était établi que Karim ne peut être candidat du fait de sa double nationalité, jamais Macky Sall n’aurait lancé son inhumaine CREI contre lui.
    La double nationalité de Karim, l’enquête de la CREI a été chargée de la faire mousser pour en faire un usage politique. Les avocats de l’état ont été envoyés en conférence de presse, en 2014 avec comme unique thème la double nationalité de Karim, pour tenter d’en faire un outil politique. Et aujourd’hui sur une phrase de son avocat, la communication de Macky reprend la balle au rebond toujours pour en faire un outil et les fanatisés sont lancés. Et dans chacun des cas, il s’agit à chaque fois de tirer Macky Sall d’une mauvaise passe, comme ici l’est l’avis de du Groupe de Travail.
    Parfois, je me dis qu’il est plus difficile d’être fanatisés que d’être un savant. Il faut beaucoup d’efforts au fanatisé contre sa propre nature pour pouvoir être ce qu’il est.

  2. DEPUIS QUAND LES VAUTOURS DE L APR VEULENT ILS SE DEGUISER EN CONSEILERS DE KARIM QU ILS ONT TJRS VOULU DETRUIRE AVEC LEUR PARODIE DE JUSTICE DOMPTEE AVEC LA COMPLICITE DE MAGISTRATS VEREUX ?

  3. C EST ETONNANT QUE XIBAARU CES TEMPS CI NE DIFFUSE QUE DES ARTICLES DEGUISES COMMANDITES PAR LES CERCLES DU POUVOIR ANTI KARIM DE MAKYAVELIQUE BRUTUS SALE

  4. COMMENT UNE DOUBLE NATIONALITE QUE DETIENNENT LA PLUS PART DE NOS HOMMES POLITIQUES ? BARTELEMY DIAZ A ETE NOMME MAIRE EST CE QUE LES POPULATIONS DE MERMOZ SE SONT SOUCIE DE SA NATIONALITE AMERICAINE ? SI KARIM VEUT ETRE CANDIDAT IL RENONCE SIMPLEMT A SA NATIONALITE FRANCAISE. C EST TOUT

Les commentaires sont fermés.