Les alliés de Macky exigent des sanctions contre les ministres et DG épinglés par le rapport de l’ARMP

La Ligue Démocratique qui s’est réunie, hier, à son siège danse le tango avec le président Sall. Mamadou Ndoye (photo)et Cie qui ont pris acte du rapport 2014 de l’Armp exhortent le Gouvernement à en tirer toutes les conséquences utiles pour asseoir définitivement les bases d’une bonne gouvernance économique et financière. Pour la Ld, il est impératif en effet de tout mettre en śuvre pour combattre la corruption, les détournements de deniers publics et délits similaires et de traduire devant les juridictions compétentes leurs auteurs quels que soient leur statut et leur rang. Pour être plus précis, la Ld demande aux autorités compétentes de prendre des sanctions à l’encontre des incriminés. «Il faut sanctionner pour que l’impunité ne soit pas érigée en mode de gestion», recommande la Ld.
A signaler que le rapport de l’Armp 2014 fait état d’entorse aux principes de la commande publique, de recours abusif aux marchés de gré à gré (en 2013, les ententes directes représentaient 71,97% des marchés passés par les 54 autorités contractantes auditées), de pratiques collusives et persistance des situations de conflits d’intérêts, en violation de l’article 40 du code des marchés publics, de recours systématique au fractionnement, permettant de contourner la procédure d’appel d’offre ouvert, en violation de l’article 54 du code des marchés publics sur la computation des seuils, entre autres infractions.