Les 6 maux qui gangrènent l’Assemblée nationale…L’exécutif qui s’immisce dans le pouvoir législatif

Degg moo woor qualifie la situation qui sévit à l’assemblée de grave. Selon notre lecture, il existe 6 maux qui handicapent son fonctionnement normal.
Le non respect des textes ( le règlement intérieur et la constitution lors de l’ouvert, octobre 2015)
• Le faible niveau de la majorités des députés ( qui ne sachent ni lire, ni écrire dans la langue officielle, le français)
• L’absence de débat ( certains budgets sont votés , ex budget du ministère de l’agriculture et de l’équipement rural )
• La transformation de l’assemblée en Ring ( http://www.senedirect.net/actualites/video-exclusive-oumar-sarr-se-fait-tabasser-par-les-deputes-de-benno-bokk-yakar-a-lassemblee/)
• La présence faible des députés lors des votes de budgets, environ 50/150 et l’absentéisme des vice-présidents pour présider les votes ( ministère de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du territoire, Abdoulaye Diouf Sarr, séance bloquée en raison de l’absence d’un des vice-présidents alors que le règlement intérieur de l’Assemblée nationale indique qu’il faut la présence de deux (2) vice-présidents pour la séance plénière.)
• L’exécutif qui immisce dans les affaires du pouvoir législatif
Le mode de scrutin revient encore sur la table des politiciens pour reformer la manière donc les hommes et les femmes de l’hémicycle sont choisis. Les textes (le règlement) qu’il faut réformer et sécuriser.
Modou FALL
Degg moo woor