Les 16 libéraux arrêtés ont été relâchés…Les leaders Oumar Sarr et Diop Decroix convoqués ce matin

Déterminés à braver l’interdit préfectoral pour battre le macadam, les quelques rares militants du Parti démocratique sénégalais (Pds), qui ont effectué le déplacement hier, mercredi 19 août, à la Place de l’Obélisque, ont buté contre un impressionnant dispositif sécuritaire des forces de l’ordre. Ainsi, Pape Samba Mboup, tout comme certains militants du Pds ont été cueillis, puis jetés dans le «panier à salade» de la police. La voiture d’Oumar Sarr, secrétaire général adjoint du Pds, a quant à elle, été bombardée de lacrymogène
«Les forces de désordre ont sauvagement battu et arrêté une vingtaine d’hommes et de femmes qui n’ont fait qu’exercer des droits que la Constitution leur reconnaît», accuse Oumar Sarr, le secrétaire général national adjoint du Pds. En fait, ils sont seize (16) au total à être interpellés. Il s’agit de Pape Samba Mboup, Marie Aw, Amadou Dramé, Joseph Mendy, Yaye Khady Guissé, Saër Tambédou, Pape Saër Guèye, Nogaye Thiam, Alioune Diop, Vieux Aïdara, Fambaye Ndoye, Oulèye Philomène Dia, Fatou Diaw, Isseu Mbaye, Alima Guèye et Néné Marie Sarr
La police a convoqué, ce jeudi, Oumar Sarr, Secrétaire Général adjoint du Pds et Mamadou Diop Decroix, coordonnateur du Front Patriotique pour la Défense de la République, «certainement pour les interpeller, les arrêter et tenter ainsi de saboter notre manifestation du 21 aout 2015», soutient le Pds qui estime que «toutes ces tentatives pour museler l’opposition et porter atteinte à notre démocratie sont vaines». Le Pds et ses alliés avertissent Macky Sall et son régime et les déclarent «seuls responsables de tout ce qui arrivera au pays puisqu’ils ont décidé, à leurs risques et périls, de franchir le Rubicon». Aux dernières nouvelles, les 16 membres du Pds arrêtés ont été libérés.