L’envoyée « NOIRE », Mimi Touré, accusée par la Cojer de Kaolack…De Récupération politique

DECLARATION

INONDATIONS A KAOLACK

Non à la politisation du sinistre des Saloum-Saloum

Kaloack est touchée par les inondations qui n’ont pas épargné la France, la Chine ou encore la Suisse, des pays développés et très bien dotés en infrastructures. Aujourd’hui, ce qui fait mal aux fils du Saloum, c’est moins le calvaire qu’ils endurent avec ce catastrophe relevant de la seule volonté divine, que le cynisme de certains affairistes politiques, sans base, qui se lance dans une tentative de politisation honteuse du malheur des populations victimes des inondations à Kaolack.

Il nous revient que Baba NDIAYE du Conseil départemental de Kaolack cherche à aménager une seconde porte d’entrée à la victime de Khalifa Sall, Mimi Touré, aujourd’hui encore en errance politique dans le Saloum après un premier échec d’une greffe bien tardive qui ne tiendra jamais.

Nous mettons en garde Baba NDIAYE, qui a publiquement défié le Président de la République, son Excellence Macky SALL, en adoptant une posture que l’observation des principes élémentaires de discipline de notre parti l’APR aurait permis d’éviter. La tentative éhontée, affreuse et hideuse de politisation du sinistre que vivent les populations inondées du Saloum pour faire une place au soleil à une perdante qui a chuté du sommet ne passera jamais.

Quant à cette dernière, Mimi Touré, il faut qu’elle sache que les Saloum-Saloum ne sont pas dupes. Elles ont toujours surmonté les difficultés du genre dans la dignité et la solidarité. Où était-elle, en 2012, lors des plus dures inondations jamais connues à Kaolack ? N’avait-il pas de sinistrés Kaolackois quand elle était Premier ministre du Sénégal ? Comment quelqu’un qui a attendu de chuter du sommet de l’Etat, qui n’a plus de pouvoir de décision, peut aider des sinistrés ?

Madame… sinistré politique… arrêtez please ! Ça ne passera pas…

Abdoulaye KHOUMA

Responsable à la Cojer de Kaolack