Le Sénégal corse l’addition face aux bateaux pirates…Le ministre de pêche fixe la barre à 1 milliard CFA

Face aux députés pour défendre le projet de loi n°10/2015 portant code de la pêche maritime, le Ministre de la pêche et de l’économie maritime, Oumar Gueye, a annoncé que les amandes sont prévues dans le nouveau code pour les bateaux qui s’adonnent à la pêche illégale. Selon lui, ces amandes vont de 500 millions à 1 milliard de francs Cfa pour les bateaux étrangers. «Nous avons mis des sanctions assez sévères. La sanction minimale qui était de 150 millions passe à 500 millions. Celle maximale qui était de 200 millions de francs Cfa passe à 1 milliard de francs Cfa pour les bateaux de pêche étrangers», renseigne-t-il.

Selon lui, ces sanctions ont été revues à la hausse pour décourager les bateaux industriels dont la capacité de pêche dépasse largement celle de la pêche artisanale. Revenant sur ces sanctions dont certains députés jugent discriminatoires, le ministre a annoncé que la différentiation selon le critère de nationalité est conforme aux pratiques à la jurisprudence en vigueur dans beaucoup de pays, notamment de la sous-région.