Le scandale de Marseille fait honte à la Diaspora sénégalaise…Et Macky Sall est le seul responsable

La Représentation Diplomatique Sénégalaise en état d’ébriété ?
Avéré ou pas, ceci est la conséquence attendue de nominations sans éthique et sans vision du simple fait du Prince.
Sans rupture avec ces pratiques d’un autre âge, la compétence et la sobriété s’inclineront toujours devant le servilisme.
Est-ce là l’attente de la diaspora ?
L’interpellation du consul Général du Sénégal en poste à Marseille, en état d’ébriété ou pas, est inacceptable et met en exergue deux points :
1- la légèreté avec laquelle les nominations sont faites à des postes sensibles et cela n’est pas nouveau.
Rappelons que la formation de nos diplomates est faîte, entre autres, pour leur permettre de nous représenter dans leur pays d’affectation, en y respectant les règles et lois, avec une bonne tenue et de la bonne convenance !
En France, nous avons côtoyé tous les consuls généraux nommés (Paris – Marseille- Lyon -Bordeaux) dans les manifestations et autres réunions publiques.
Cependant pour un bon nombre d’entre nous, Sénégalais de la Diaspora en France, ces nominations ont été surprenantes.
Cela Tant au plan de l’adéquation des profils des nommés que des exigences du poste de consul général.
C’est pourquoi, à nos yeux, si les faits sont avérés, la démission du consul général de Marseille sera évidement de mise, mais les vrais responsables seront ceux qui les ont nommés à ces postes, de façon partisane sans les former en conséquence.
A quand des nominations, basées que sur les compétences des fils du peuple, sans aucune distinction d’appartenance à un parti, à une ethnie, une confrérie, une famille, que sais-je encore !!!
2- L’APR avec son leader son excellence Mr Macky Sall ont été les premiers à nommer aux quatre postes de consul Généraux en France des Sénégalais de la diaspora (CERTES) mais tous appartenant au même Parti politique au pouvoir !
Cela y compris pour les autres postes (vice consul, secrétaires et autres …..).
Cette politisation sans précédent de ces postes fait de l’APR un parti comme les autres qui l’ont précédé sans aucune rupture sur ces pratiques de renvoi d’ascenseur pour services rendus au PARTI.
L’APR, quoi qu’elle puisse en dire, est passée à côté de l’histoire de la diaspora.
Elle n’aura pratiquement rien apporté en termes de rupture en dehors des meetings politiques d’affirmation !!!
Et pourtant avec la tenue des assises (en Europe, aux États Unis, au Canada, en Afrique), autour des questions de la bonne gouvernance, de nos institutions
consulaires, de la représentativité du Sénégal, de la prise en charge de notre protection, de nos besoins, les grandes lignes de la mise en place d’une véritable politique (enfin) des Sénégalais de l’extérieur étaient tracées.
A y réfléchir, cette majorité le pouvait-elle avec notre énième ministre délégué de tutelle qui n’est rien d’autre qu’un piètre politicien et perçu comme tel dans la Diaspora.
Même esprit partisan, même arrogance, même aveuglement.
En conclusion avec l’APR ce n’est pas tant de savoir s’il a changé quoi ce soit en ce qui concerne les conditions de vie de la diaspora sénégalaise mais de savoir s’il peut représenter ce changement !!!
Ne faisons aucune fixation derrière ce fait, aussi grave qu’il puisse être, prenons patience et gardons toute notre lucidité, et notre foi au réveil de notre peuple.
Le bilan sera fait en temps opportun !!!
Cordialement
Ben