Le Rewmiu accuse le PM Dionne de s’être mué en…

Et le premier ministre Boune Abdallah Dione se mua maladroitement en législateur et juge.

Sommes-nous dans un Etat de droit, une démocratie ou dans une monarchie? Cette question a aujourd’hui toute sa pertinence au regard de la dernière sortie du premier ministre qui, en réponse aux légitimes interrogations et préoccupations des compatriotes sur la grosse nébuleuse qu’ est l’affaire Petro-Tim dans laquelle le frère du président de la République Alioune Sall est constamment cité, n’a rien trouvé de mieux à faire que de verser dans des menaces affirmant que désormais sur cette affaire ‘’ quiconque diffusera de fausses nouvelles s’exposera à la rigueur de la loi’’.

Monsieur le premier ministre, nous sommes dans un Etat de droit. Un Etat dans lequel aussi bien les gouvernés que nous sommes et les gouvernants que vous êtes sommes tous tenus de respecter les règles de droit établies. Notre république est axée sur la séparation des pouvoirs et le principe de la légalité des peines et des délits en est un des piliers.

Par conséquent ce n’est pas à vous de décréter qui doit être puni ou pas. Mieux, vos menaces ne peuvent ébranler personne et ne nous dévieront  point de notre quête citoyenne de vérité et de  lumière sur la gestion de nos ressources.

Le pétrole et le gaz découverts dans nos profondeurs sous-marins n’appartiennent ni à votre régime, ni à votre parti encore  moins à la famille Faye-Sall. C’est notre bien commun. Alors quoi de plus normal pour un citoyen que de s’intéresser à leur gestion ?

Vous êtes en CDD (contrat à durée déterminée) avec le peuple sénégalais et non en CDI (contrat à durée indéterminée) et donc tôt ou le président Macky Sall quittera la présidence de la République .Et soyez sur d’une chose, cette énième scandale sous votre régime après celui d’Arcelor Mittal, de Bictogo, Banque de Dakar etc…ne passera pas en pertes et profits. Monsieur Aliou Sall et compagnie rendront compte.

Monsieur le premier ministre là où on vous attend c’est de nous sortir de la pauvreté ambiante et de la morosité économique jamais vécue qui prévalent dans ce pays depuis l’avènement de Macky Sall au pouvoir. Là où on vous attend c’est de nous sortir du classement de la honte des 25 pays les plus pauvres du monde dans lequel votre régime nous a intégré .Là où on vous attend c’est de nous édifier sur le bilan macabre de la minuterie à la prison de Rebeuss et les causes objectives de celle-ci. Là où on vous attend, c’est de nous parler des piètres performances de nos athlètes aux derniers Jeux Olympiques de Rio. Contre-performance causée par l’amateurisme du ministère des sports et surtout par la très mauvaise politique sportive dans ce pays, grand corps malade, consacrée par votre gouvernement.

Monsieur le premier ministre, encore une fois vos menaces n’ébranlent personne alors «au travail »!

Amadou Sylla DIOP

Rewmi