Le régime veut éliminer Abdoul Mbaye de la course à la présidentielle

ELIMINATION D’ABDOUL MBAYE : LES DERIVES ANTIDEMOCRATIQUES DE MACKY
Benoît Sambou, qui au demeurant aura politiquement tout raté, même son séjour au gouvernement,  se cherche maintenant une occasion de jouer un quelconque rôle, le mauvais en cette circonstance, en sa qualité de porteur sans honneur d’une proposition de loi démocraticide à laquelle son nom sera tristement lié, jusqu’à son dernier jour.

Il est clair que si jamais cette proposition de loi  consistant à modifier la loi électorale dans le but de faire renoncer à tout candidat à l’élection présidentielle sénégalaise à sa ou ses autres nationalités, cinq ans avant le jour du scrutin reçoit le visa de la France, lors de la visite d’État de Macky à Paname prévue pour bientôt, elle sera sur la table de l’Assemblée nationale qui va l’entériner sans états d’âme, dès la prochaine rentrée parlementaire!

Déjà, Macky après sa visite au Medef est en train de chercher à s’assurer le soutien du patronat français, surtout de Bolloré pour les prochaines échéances électorales, afin de bénéficier de sa formidable machine de communication. Et de se ménager des moyens d’un repli stratégique rapide.

J’expliquerai en détail quel est le deal signé par notre Macky national avec Bolloré très prochainement.
Abdoul Mbaye est certes un novice en politique, mais il doit maintenant assumer plus fermement son engagement et revendiquer un leadership à la hauteur de son ambition, en s’entourant d’hommes capables sur tous les plans de l’accompagner dans son combat. Sinon, il sera aussi rapidement enterré que son irruption sur la scène politique aura pris de court Macky!
Des hommes de valeur qui ont une légitimité locale attendent de rencontrer l’homme politique de confiance ayant un leadership national pour entreprendre, ensemble, les actions nécessaires à l’avènement d’un véritable changement, et d’un État de droit dont le premier défi sera de traduire en justice le régime mackyen, et Maréme Faye et ses compères !
Ce combat n’est pas que celui d’Abdoul Mbaye donc, et il aurait tort de vouloir le  personnaliser et de le porter seul, sous la bannière de son droit à une candidature à la prochaine présidentielle. Il faut en effet une union de tous les patriotes pour mener ensemble les combats pour la démocratie et le respect des règles, surtout en matière d’élection. Quand on est isolé et esseulé, on est une proie facile. Ce débat sur la nationalité est un piège fomenté pour l’éliminer. Et il a certainement suffisamment d’intelligence pour ne pas tomber dedans.

J’ose croire qu’Abdoul Mbaye et ses camarades en ont pleine conscience, d’autant plus qu’adopter une démarche inclusive leur vaudrait certainement une légitimité et une estime renforcées auprès de nos concitoyens! Ils doivent pour ce, aller vers les autres, et donner une portée plus générale et moins personnelle à leur mobilisation contre cette loi. C’est cela qui déstabilisera à coup sûr Macky et ses gredins machiavéliques.

Le courage sans la lucidité est du suicide…Et même si en politique on peut mourir et ressusciter plusieurs fois, ce que l’on a déjà perdu en estime par ses propres turpitudes ne se rattrape jamais!

Et, en politique, aucun combat ne se gagne seul !

Cissé Kane NDAO

Président A.DE.R