Le Rassemblement islamique condamne la transhumance et invite les acteurs politique à plus d’éthique

Le Rassemblement Islamique invite   les   acteurs à  plus d’éthique 

Le Rassemblement Islamique du Sénégal (Ris Alwahdah)  a  déploré  la   transhumance dont font part les hommes politiques Sénégalais. Dans   sa  résolution  sanctionnant  son 2ème  congrès   portant  sur le thème « le  temps de la refondation, le  moment d’agir : quel projet de société pour le Sénégal », le Ris Alwahdah «regrette la banalisation de la transhumance politique et invite les acteurs de la société à plus d’éthique ». Le rassemble a, également, dans cette résolution sanctionnant la   fin du congrès qui s’est tenu du 1 er  au 3 avril à Dakar «invité l’Etat à prendre des mesures idoines   pour lutter contre le banditisme ». Dans la même veine, le Ris Alwahdah « exhorte l’Etat du Sénégal et les acteurs du conflit en Casamance à poursuivre des négociations inclusives et sincères ». Ainsi, condamnant, «la monté de l’islamophobie   dans  le monde »  le  Ris Alwahdah a, dans la résolution lue à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar « Condamné toute forme de violence exercée  par des groupes ou des Etats sur  les populations innocent au nom de la religion ». C’est la raison pour laquelle, il a appelé lors de la cérémonie de clôture de ce congrès qui a vu la présence des représentants  d’organisation islamique du Mali, d’Egypte et de certain pays de la sous-région, à « la  tempérance à  la tolérance et au dialogue»

Sur un autre registre, le Ris Alwahdah « réitère l’impératif de respect du droit à la  présomption d’innocence, de  justice et de dignité humaine »