Concernant une éventuelle demande de rabat d’arrêt des conseils de Karim Wade et compagnie, les avocats de l’État sont prêts à retourner au prétoire pour défendre les intérêts du Sénégal.
Seulement, à les en croire, « le rabat d’arrêt est quelque chose de très particulier, car il faudrait que des erreurs de procédures soient décelées. Si la Cour a commis des erreurs de procédure, c’est en ce moment qu’elle peut accepter un rabat d’arrêt. Mais pour ce cas précis, où est l’erreur ? Sur quelle base, vont-ils demander un rabat d’arrêt ? C’est facile de dire qu’on va demander un rabat d’arrêt. Qu’ils vous disent le point. Comme l’a dit Me Félix Sow, ils ont passé tout leur temps à nous faire perdre du temps », assène Me Yérim Thiam.

1 commentaire

Comments are closed.