Le PS apaise son front radical contre Macky…Désormais les communications seront contrôlées

Le Parti socialiste préfère désormais s’exprimer sur les chaudes questions de l’heure dans les instances internes de Bby ou par ses représentants dans le gouvernement. Ce que Wilane appelle communiquer par les «canaux républicains».
Les réactions au vitriol qui ont suivi la sortie de Amath Dansokho disant que «notre pays est en danger» semblent avoir eu un impact chez les Socialistes.
A la fin de la réunion de son Secrétariat exécutif national, mercredi, le porte-parole du Ps a montré une certaine mollesse en décidant désormais de choisir les «canaux républicains» pour évoquer les questions d’actualité. Interrogé sur la démolition des maisons de la cité Tobago, les coupures d’électricité et d’eau, Abdoulaye Wilane préfère s’en remettre à leurs représentants dans le gouvernement.
«Le pouvoir implique la responsabilité ; et parler de certains problèmes n’importe comment, cela ne règle vraiment rien. Nous allons utiliser les canaux de la République, des canaux qui sont quand même d’une certaine élégance pour faire parvenir nos doléances à l’Etat», a dit M. Wilane.
Le porte-parole du Ps renvoie aux réunions hebdomadaires de Benno bokk yaakaar (Bby) pour porter leurs revendications, estimant que «la manière de parler compte beaucoup». Sur le contentieux entre la mairie de Dakar et les marchands ambulants, le Ps propose la «solution du dialogue» et invite à «profiter de l’apport que peut offrir le Comité de médiation du conflit».
Par ailleurs, le Ps promet de tenir une rencontre qui aura pour but de trouver des solutions aux problèmes de l’Acte 3 de la décentralisation. La date de cette rencontre sera communiquée la semaine prochaine.