Le Protocole de Rebeuss…Le Rewmi accuse une sale manœuvre de Macky pour divertir l’opinion

Un protocole de diversion pour préserver l’opacité, l’impunité et la médiocrité

Inonder l’espace politico-médiatique de fausses « affaires », de polémiques stériles et continuer à embourber le Sénégal dans la corruption, le sous-développement et le recul social : tel semble être le nouveau crédo de son Excellence Macky Sall et de l’armée de sbires incompétents qui l’accompagne. Le temps des slogans creux et vaseux, tels que le « Sénégal Emergeant », « Yonu yokuté » etc. est décidément révolu. Les Sénégalais ayant finalement compris le manège, il importe au maquilleur en chef de passer à l’étape supérieure. L’objectif restant de divertir l’opinion et de faire du « business as usual » sur le dos des Sénégalais.

L’affaire des chantiers de Thiès que les APRistes agitent à chaque sorti du leader de l’opposition Idrissa Seck avec la complicité de personnages véreux qui ont malheureusement infiltré les médias en est l’ultime manifestation. Je ne défendrais pas ici un homme qui a bénéficié d’un non-lieu total, un homme qui s’est expliqué à plusieurs reprises devant les Sénégalais. Je laisserais à ses pourfendeurs le soin de saisir les autorités s’ils ont une quelconque connaissance des tenants et aboutissants des sujets qu’ils agitent. De la poudre aux yeux, voila de quoi il en retourne.

L’objectif de ces parasites, qui vivent du sang et de la sueur des Sénégalais depuis plus d’une décennie est évidemment de nous écarter de tout débat constructif et prospectif. Ils préfèrent a contrario que nous fassions de la politique de caniveaux, que nous nous insultions autour de sujets sans aucun intérêt. Lorsque Idrissa Seck a mis sur la table le sujet portant sur la signature des APE par le gouvernement actuel, ils étaient tous aux abonnés absents : aucune réponse, aucun débat. Lorsque Idrissa Seck proposait l’instauration du Conseil Supérieur de la République, tous ces aboyeurs publics restaient en hibernation. Lorsque le parti Rewmi dénonçait la non-révision du fichier électoral avant le référendum, nous n’avons reçu aucune réponse. Par contre quand Idrissa dénonce un faux dialogue national qui était le premier acte d’une stratégie diabolique de manipulation de l’opinion publique et religieuse, les insultes ont fusé. Le lendemain le journal Libération faisait sa une sur le prétendu protocole de Reubeuss. Lorsqu’au lendemain de la libération de Karim Wade Idrissa dénonçait une ingérence étrangère manifeste et un deal sur le dos du peuple, le contre-feu habituel du protocole de Reubeuss était de nouveau brandi par les exécuteurs de la communication de l’Etat. Comme pour les slogans creux et vaseux, les Sénégalais finiront par se lasser et par comprendre.

Et si nous parlions des véritables sujets

Les véritables sujets que tentent d’éluder si honteusement les hyènes au pouvoir sont le niveau de chômage inacceptable que le Ministre de la jeunesse justifie par un défaut de formation générale de la population. Le ministre qui semble oublier ou qui ne sait vraisemblablement pas qu’être qualifié ne veut pas forcément dire être titulaire d’un bac+5. Les vendeurs à la sauvette de Petersen semble en effet plus qualifié que lui en termes de communication et en mise en exergue de produits. Il semble aussi ne pas savoir que le niveau catastrophique des élèves d’aujourd’hui est à imputer à l’incompétence du gouvernement auquel il appartient, notamment dans la gestion des problèmes de l’éducation nationale. Le domaine de la santé est toujours aussi problématique avec des hôpitaux déficitaires et un service au plus bas niveau. Je ne parle même de la précarité issue des difficultés d’accès aux services de bases comme l’eau et l’électricité pour les populations.

Quand Macky Sall nous parle de gestion transparente et vertueuse des affaires publiques le rapport de l’OFNAC vient démontrer tout le contraire. Je ne suis pas étonné que le directeur de Cabinet du Président de la République ait fait une sortie suite à la publication du rapport de l’OFNAC pour tenter de renier et décrédibiliser cette institution. Compte-tenu de leurs aptitudes à réclamer la reddition des comptes tout en mettant sous le tapis les vrais sujets, je remets sur la table ces quelques dossiers. N’hésitez pas, chers crieurs publics, à vous rapprocher de l’OFNAC ou à lire leur rapport si vous voulez en savoir plus:

Dossier 6 de l’OFNAC

Pour l’accueil du Pr. Macky SALL à l’UCAD au 31 Juillet 2015, le COUD a décaissé les sommes suivantes :

  • 000.000 FCFA destiné aux étudiants ;
  • 000.000 FCFA pour l’habillement d’accueil pour les étudiants ;
  • 000.000 FCFA pour l’habillement des femmes et des hôtesses du COUD ;
  • 000.000 FCFA pour la confection de tee-shirt, body et casquettes.
  • Soit un total de 89.000.000 FCFA.

Le plus surprenant dans cette histoire étant que la décision d’octroi de ces sommes est tombée le 13 Aout 2015 soit treize jours après l’évènement et que les étudiants ont finalement accueilli le Président avec des pierres.

Dossier 9 de l’OFNAC

Le groupe SN La Poste dirigé par un fervent APRiste doit au trésor public la rondelette somme de 80.000.000.000 FCFA dans le cadre de la compensation du paiement des chèques postaux. Ce dossier est tellement brulant que l’OFNAC a décidé d’en faire l’objet d’un rapport spécifique qui ne va certainement pas tarder. Inutile de parler des irrégularités constatées par l’OFNAC telles que des fausses commandes (Ex : 7000 rames de papier commandés dont une infime partie a été livré). De petites magouilles qui font mal à une société déjà aux abois.

Déclaration de patrimoine

Du temps des slogans, son Excellence avait fait de la déclaration de patrimoine une arme infaillible pour la lutte contre l’enrichissement illicite. Au 30 Septembre 2015, pour 565 assujettis répertoriés par l’OFNAC seules 292 déclarations ont été reçues soit 52% de taux d’adhésion.

Donc 29 mois après le vote de la loi seule une personne sur deux parmi les gestionnaires a fait sa déclaration.

Tout ceci, pour dire à ceux qui nous gouvernent et aux nombreux transhumants attirés par l’odeur fétide de la charogne que les sujets de débats ne manquent pas, que les besoins des populations restent toujours insatisfaits et qu’il serait peut-être temps de se mettre au travail. Nous vous invitons à saisir la justice si vous avez des faits nouveaux par rapport à l’injustice qui avait conduit Monsieur Idrissa Seck en prison. Sachez que le parti Rewmi ne se laissera pas distraire et se positionnera toujours comme une alternative crédible face à votre incompétence criarde  et en dénonciateur virulent face à vos nombreuses dérives.