Le Président lapidé…Les services de renseignements étaient au courant de ce qui allait se passer

Les défaillances des services de renseignements sont également pointées du doigt au Palais où on ne comprend pas pourquoi ils n’ont pas senti le sens du vent et sa force. D’autant plus que les choses étaient clairement annoncées et publiquement par les étudiants libéraux. Avant-hier, des responsables du Meel avaient prévenu qu’ils réserveraient une surprise au Président, estimant que sa venue était une visite purement politique. Ils relevaient des problèmes qui renseignaient du degré de tension qui couvait chez les étudiants. 50% des étudiants ont perdu leurs bourses disaient-ils déplorant que l’enquête sur la mort de Bassirou Faye piétinait depuis presque un an. A cela, il faut ajouter le secrétaire général de leur structure Victor Diouf actuellement en prison. Autant de facteurs qui devaient mettre la puce à l’oreille. Mais il n’y avait pas que les étudiants libéraux qui avaient des raisons de manifester. Beaucoup d’autres étudiants étaient en colère non contre le Président, mais contre leur ministre de tutelle, impopulaire chez eux, faut le dire, à cause des réformes universitaires qu’il a initiées. La preuve par la suite…