Le président de l’ASSAMM accuse le ministre de la Santé d’avoir menti…

Ansoumana DIONE : « Le Ministre Awa Marie Coll SECK est une vraie menteuse. »

Je ne l’accuse pas et je ne l’insulte pas non plus. Le Ministre de la Santé et de l’Action Sociale, le Professeur Awa Marie Coll SECK, est une vraie menteuse. A chaque fois que la presse l’interpelle au sujet des malades mentaux errants, elle se montre sensible à leur triste situation. Pire, elle fait semblant aussi d’être préoccupée par la résolution de ce grave fléau social, visible dans toutes les villes du Sénégal. L’on se rappelle, elle avait annoncé, au sortir d’une réunion interministérielle, tenue dans son Cabinet sous sa présidence, le lundi 30 septembre 2013, rencontre que nous avions d’ailleurs qualifiée de cinéma et à laquelle nous avions naturellement refusé de participer, la volonté irréelle du gouvernement d’y apporter des solutions. Egalement, toujours dans ses réactions face aux journalistes qu’elle ne cesse de manipuler, elle avait évoqué de la gratuité des soins pour les malades mentaux, information à laquelle même les familles concernées, n’avaient accordé la moindre importance. Combien de fois, a-t-elle déclaré que le centre psychiatrique de Kaolack, construit en 2004 par le régime du Président Abdoulaye WADE au profit de l’ASSAMM, qu’elle a confisqué  arbitrairement puis transformé illégalement en vain en un centre de formation avicole, allait être fonctionnel, sachant qu’il ne le sera jamais tant que la gestion ne sera pas assurée par notre Association et mis aussi à la disposition des malades mentaux errants? En vérité, elle n’est qu’une menteuse et elle même le sait très bien. Malheureusement, personne n’y peut rien puisque c’est le Président Macky SALL lui-même qui le soutient dans cette sale mission de bloquer le projet de l’ASSAMM qui consiste pourtant à retirer les malades mentaux de la rue. A trois reprises et en Conseil des ministres, plus précisément le jeudi 11 octobre 2012, le mercredi 03 décembre 2014 et le mercredi 13 juillet 2016, le Président Macky SALL a donné des instructions auxquelles lui-même n’y croit pas, à son gouvernement par rapport à la prise en charge des malades mentaux errants. Et, ceci, sans que rien absolument ne soit fait jusqu’ici dans ce sens, tel un complot d’Etat contre la couche la plus vulnérable de notre société. Autant, par simple abus de pouvoir, ils nous ont empêchés de parachever notre combat pour le grand bonheur des populations, autant, nous auusi, nous prendrons toujours nos responsabilités pour dénoncer cet acte de banditisme, perpétré par les hautes aurorités de ce pays, sur ces malades mentaux que nous n’arrêterons jamais de défendre.

Rufisque, le 16 août 2016
Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM