Le Premier ministre Dionne arrête les travaux d’extension de l’Hôtel Terrou Bi

Le Premier ministre, Mahammad Dionne, n’a pas tardé à sévir. Quelques jours après que la Direction pour la surveillance et le contrôle des sols (Descos) a été placée sous sa tutelle, « pour plus d’efficacité », le chef du gouvernement a lâché « ses » contrôleurs sur le terrain.

Première opération : l’hôtel terrou-Bi a été sommé d’arrêter les travaux d’extension du réceptif, qui rognent le domaine maritime. Cette action, souligne Libération qui donne l’information dans son édition de ce mardi, rentre dans le cadre de l’accomplissement de la directive du chef de l’État décrétant l’arrêt des constructions sur la Corniche-Ouest, qui défigurent la façade maritime.