Le portrait du futur député de la Diaspora dessiné par l’APR : Il doit être issu de la…

Le chargé de la communication de la section de l’Alliance pour la République (APR, au pouvoir) des Pays-Bas, Victor Ndong a estimé que le futur député de la diaspora doit être une personne issue de la vie associative et avoir longtemps vécu à l’étranger.

« Je pense que quelqu’un issu de la vie associative, qui a eu à séjourner longtemps à l’extérieur mais qui a toujours gardé le contact avec son pays d’origine peut être le profil idéal », a-t-il dit dans un entretien accordé à l’agence de presse sénégalaise.

Le Président de la République avait annoncé dans son projet de révision de la constitution « la représentation des Sénégalais de l’Extérieur par des députés à eux dédiés ».

Parlant d’une « belle initiative » de Macky Sall, Victor Ndong a rappelé que « près de 2 millions de sénégalais vivent à l’étranger et que chaque pays a ses spécificités ».

Selon lui, « avoir des représentants de la Diaspora à l’Assemblée faciliterait la prise en charge des problèmes des expatriés, même si le ministre des Affaires étrangères et le Directeur des Sénégalais de l’extérieur ont eu à accomplir beaucoup de choses ».

« Les Pays-Bas sont constitués de 12 provinces et l’objectif de l’APR dans ce pays d’Europe est de créer avant la présidentielle, 5 sections à Eindhoven, Nijmegen, Amsterdam, Utrecht et à La Haye) pour assurer la réélection de Macky Sall au premier tour », a-t-il précisé.