Le PM veut la croissance…Il ne veut pas d’un impôt gênant dans la création de richesse et incite le privé a embaucher

L’impôt ne doit pas décourager la consommation ni la création de richesses, a affirmé lundi à Dakar le Premier ministre M. Mahammad Boun Abdallah Dionne lors des Assises de l’entreprise 2015 organisées par le Conseil national du patronat (CNP).Il répondait ainsi à l’interpellation de M. Baïdy Agne le président du CNP qui s’offusquait de l’augmentation démesurée des taxes imposées aux entreprises par les élus locaux. Selon le PM « la fiscalité est à la fois un outil financier pour l’Etat et un instrument de politique économique ». Dans la même mouvance, M. Dionne estime qu’en 2012, le gouvernement avait renoncé à 40 milliards FCFA d’impôts à travers la baisse de l’impôt sur les salaires. Revenant sur le différend qui oppose les entreprises aux collectivités locales, le premier ministre avance que le gouvernement a mis en place un cadre de concertation.
Sur un autre registre, M. Dionne a affirmé que le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC) est le train d’union entre le Plan Sénégal émergent (PSE) et l’acte 3 de la décentralisation. « Le secteur privé national a un rôle important à jouer dans le PUDC », souligne-t-il. Il a par ailleurs invité le CNP à une mobilisation pour l’emploi des jeunes qui doivent être insérés dans la production. « Il nous faut gagner la bataille de l’emploi productif et durable », a-t-il lancé au secteur privé.
LeJecos