Le PIT de Dansokho pas du tout d’accord avec la politique de la transhumance de Macky Sall

En perspective de la prochaine présidentielle, la sphère politique sénégalaise est marquée par la transhumance, les manœuvres et tentatives de récupération de part et d’autre. Si du côté du pouvoir, on cherche à affaiblir le camp adverse, en faisant dans le débauchage, du côté de l’opposition, on tente tant bien que mal de faire de la récupération politique. Une situation qui a poussé le Parti pour l’indépendance et le travail (Pit) du doyen Amath Dansokho à se poser la question de savoir «s’il faudrait se résoudre à dire que la politique ne devrait pas trouver son principe dans la morale».

Samba Sy, porte-parole du Pit, répond par la négative. Invité de l’émission politique de la radio Sud Fm, de ce dimanche 6 septembre, il a estimé que «quand on dépend la politique de la morale, on la fait perdre de sa substance, de ce qui fait son essence». Pour lui, dans la mesure où la politique est la gestion de la cité, «comment pouvons-nous gérer la cité, si nous n’avons pas le sens du bien et du mal, du convenable et de ce qui ne convient pas ?». Pour ces raisons, il a déclaré que sa formation politique ne cautionne aucunement la transhumance, même si par ailleurs elle reconnait la liberté de choix des uns et des autres. Toutefois, le porte-parole du Pit a appelé à être à se « battre pour qu’on ré- ancre la politique dans les valeurs et dans les vertus».

Source Sud Quotidien