Le PDS ressemble à un « sabar bu tass »… L’histoire donne raison à Lamine Keita et compagnie

Le parti démocratique sénégalais vit un des pires moments de son existence. Une désorganisation qui ne réjouit pas tous les militants. Mais cette situation n’est pas surprenante ; le PDS ressemble à un patrimoine familial, une propriété privée. C’est le propriétaire et son fils qui décident de comment fonctionne le parti, comment respirer au sein de la formation libérale et avec qui il faut s’allier pour combattre ou faire plaisir au régime en place. Beaucoup de militants et responsable ont compris que leur parti vient d’entrer dans un tunnel sans issue. Il a été décidé qu’Oumar Sarr devienne le coordonnateur mais tout cela ressemble à une stratégie pour garder le fauteuil à un prisonnier. La stratégie continue après la sortie de prison de l’héritier légitime, le seul avec trop de mystères au sujet de son exil. Et pourtant, des jeunes cadres du parti avaient alerté depuis plus d’un an. Ils ont été taxés de frondeurs. Mamadou Lamine Keita et ses camarades avaient indiqué que si leur parti voulait revenir vite au pouvoir, il fallait nécessairement passer par un renouvellement des instances. Et on les a donné tous les noms ; frondeurs, traitres, pire encore, on les a accusé d’être de connivence avec Macky Sall, qu’ils ont reçu de l’argent pour déstabiliser le PDS et rallier le camp présidentiel. Chemin faisant, ceux qui portaient ces accusations sur eux ont été les premiers à aller répondre au chef de l’état lors de son mort-né de dialogue national. Si Modou Diagne Fada a choisi le chemin de la séparation en créant son propre parti, Lamine Keita lui, a décidé de rester dans le parti et à continuer d’exiger que le parti soit réorganisé, que les dirigeants actuels n’étaient pas à la hauteur même si on ne l’écoutait jamais. Le Maire de Bignona n’a pas obtenu le soutien nécessaire pour faire pression sur les barons du PDS sans aucune base politique en dehors de quelques-uns comme Oumar Sarr. Si la famille du fondateur tente de conserver jalousement l’héritage qui est une affaire de famille, que vont faire les autres jeunes qui ont participé à toutes les batailles, gravi les échelons et respectés chez eux ? Vont-ils accepter le dictat en répétition de Versailles et Doha et jusqu’à quand ? Une chose est certaine si les choses continuent comme cela, le sauve qui peut va se poursuivre en attendant la fin du 2ème mandat de Macky qui semble assuré. Et on ne parlera peut être pas de transhumance car la maison a pris feu et chacun tente de survivre, peu importe la destination.

L.BADIANE pour xibaaru.com

4 Comments

  1. Monsieur le Journaliste. Nous avons compris, vraiment tout compris. Keita qui rédige et badiane signe. Tres rusé mais vite décelé. Faut pas pleurnicher. Le PDS a womi votre maire et Macky n’en veut pas, du moins Ablaye Badji n’en veut pas. mais en réalité il n’a plus personne derrière lui. Bignona est contrôlé par Mamina Kamara. Tu perds ton temps. A bon entendeur …

  2. Toi qui te fais grossièrement Mass Diop tu n’es qu’un grand menteur. De toute façon Keita sait qu’il ne reste que des imbéciles au pds donc il ne répondra pas à vos provocations. Lui sait où il va et la casamance est derrière lui

  3. Dommage. Au pds, on refuse de regarder la vérité en face. Les renouvellement étaient une nécessité pour donner un souffle nouveau au pds mais on a tout bazardé pour attendre une seule personne parce qu’il est le fils de wade. Quand sa génération se battait où etait Karim. Je connais bien lamine Keita qui a été mon President d’asc. Il est de nature calme et meme un peu timide mais avec la tête sur les épaules. Ici à Paris, le pds n’existe que part quelques personnes. Le parti est en train de mourir à cause de l’inaction. Personne n’est autorisé à prendre une initiative au moment où wade n’a plus la maitrise de la situation pour donner les bonnes directives. Tout ceux qui élèvent la voix sont insultés par des connards. Les Fada, Keita, aida Mbodji eux ont démontré qu’ils valent quelque chose. Que valent Ndeye Gaye cissé, gallo Tall et tous ces gens de Kébémer comme lamine Thiam que Wade veut nous imposer. Les libéraux de la casamance doivent prendre leur responsabilité.

  4. Triste. Tristes individus. Vous croyez tromper qui? Tout Bignona rigole de vous. La casamance derrière Kéita, tu rêve Mr Ba Nguer. Ce Keita qui même à l’époque de Maitre Wade n’étais qu’un complément d’effectif avoir aujourdhui où son seul gagne pain lui vient des maigres ressources de la mairie de Bignona. Arretez de rêver, lui sait que c’est fini. Les Libéraux de la Casamance sont derrière des gens à l’imaged de Fabouly et de Dr TOTO TAMBA le maitre incontesté PDS du Département de Bignona. Dites à Keita qu’il ferait mieux de ne pas se présenter en 2019. A bon entendeurs  » chers agonisants » salut !!!

Les commentaires sont fermés.