En dépit des dispositions de la constitution du Sénégal, en son article 61, Oumar SARR, le Secrétaire Général National Adjoint du PDS et député à l’Assemblée Nationale a été arrêté chez lui vers 5 heures par la DIC, alors qu’il est en session parlementaire.
Article 61: « Aucun membre du parlement ne peut, pendant la durée des sessions, être poursuivi ou arrêté, en matière criminelle ou correctionnelle, qu’avec l’autorisation de l’assemblée dont il fait partie. »
La constitution vient d’être encore piétinée par le pouvoir de Macky SALL, au détriment de l’opposition. C’est le PDS, la malheureuse victime mais c’est aussi la démocratie qui reçoit un coup dur…
Mayoro Faye du PDS

2 Commentaires

  1. UN DEPUTE EN FLAGRANT PEUT ETRE POURSUIVI PARCEQUE LES PROPOS D’OUMAR SARR PEUVENT TENIR L’IMAGE DU SENEGAL

  2. Toi @domou darou
    Tu dois nous foutre la paix avec tes analyses betes. …

Comments are closed.