Le PDS France soupçonne Fada d’être un nouveau type d’opposant…Soutenu par le Palais

Ça sent la pourriture sur le siège occupé par Modou Diagne Fada à l’assemblée nationale. Et à ce stade, on peut affirmer un deal entre le nouveau chef de parti LDR/Yesal et le président Macky Sall dans le but de faire disparaître le groupe du Pds de l’assemblée nationale. Sur la nouvelle constitution adoptée par un lamentable score du Oui, ce que stipule la réforme sur le renforcement des droits de l’opposition, n’est rien d’autre qu’un costume bien taillé pour le nouveau type d’opposant. Modou Diagne fada vient de créer un nouveau parti donc Macky Sall lui accordera tous les privilèges et autres avantages  tant qu’il se comportera comme un opposant « Mackyllée », c’est-à-dire pro-Macky… En 2001 le renforcement des droits de l’opposition a été inscrit dans la constitution par le président Abdoulaye Wade. Jusqu’à l’arrivée de Macky Sall au pouvoir l’opposition ne souffrait d’aucun manquement de ses droits à l’assemblée nationale.

Qu’on arrête de prendre les Sénégalais pour des demeurés en les entraînant dans la politique politicienne. Si Modou Diagne Fada fait un procès pour confisquer le siège des libéraux à l’assemblée nationale, le président Macky Sall renforcera davantage ses droits. Voilà pourquoi ça sent la pourriture sur le siège occupé par Modou Diagne Fada. Et comme on peut le constater, l’atmosphère qui sévit dans l’hémicycle est nauséabonde…Et cela, tant que cette histoire durera…

Jon Birahim PDS France