Le PDS a-t-il joué et perdu avec le « candidat » Karim Wade ? Et le Plan B s’il ne sortait pas de taule ?

En présentant la candidature de Karim Wade à la présidentielle de 2017, l’ancien parti au pouvoir de 2000 à 2012, en l’occurrence le Pds de Me Wade, a fini de se lancer, vraisemblablement, dans une partie de poker où les cartes sont largement pipées. Et, pour cause, le candidat du Pds a été choisi au forceps, contre les récriminations explicites ou tacites de pas mal de pontes du parti, en plein bras de fer avec le pouvoir en place et la Crei qui l’a finalement condamné à six années de prison pour enrichissement illicite. Le Pds parviendra-t-il entretemps à forcer le pouvoir à libérer son candidat avant la prochaine présidentielle, d’autant plus que Me Wade et cie affirment mordicus qu’ils n’ont pas de Plan B pour 2017 ? Une stratégie pour le moins risqué qui pourrait à terme imploser l’ancien parti au pouvoir.