Le Pastef de Sonko revient à la charge et demande aux députés de PAYER les impôts

COMMUNIQUE

Patriotes du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (PASTEF-LES PATRIOTES)

« POUR UN DEBAT POLITIQUE SAIN ET UTILE »

Suite aux propos du Président Ousmane SONKO dénonçant le non reversement del’impôt prélevé sur les députés (une simple boutade dans le cadre d’une conférencesur le thème capital du financement des politiques publiques et de la répartition de lafacture fiscale), certains parmi nos « honorables députés » avec, à leur tête, le président du groupe parlementaire Benno Bokk Yaakaar, se sont offusqués qu’une

forfaiture aussi honteuse soit révélée au peuple sénégalais.

PASTEF-LES PATRIOTES, fidèle à son idéologie qui place les intérêts du Sénégal par-dessus tout, réitère son engagement à œuvrer pour élever le débat politique au-delà des invectives auxquelles une certaine classe politique qui perpétue un système vicieux voudrait le maintenir.

PASTEF-LES PATRIOTES se désole, profondément, qu’une idée aussi insensée et ridicule que celle d’une proposition de loi tendant à faire interdire la politique aux hauts fonctionnaires (de l’opposition) puisse être émise par le 2ème vice-président de l’Assemblée nationale de notre pays.

PASTEF- LES PATRIOTES, face à la stratégie de diversion, appelle les politiques, la société civile et tous les patriotes épris de justice à prendre à bras le corps cette question pour que la lumière soit faite autour de ce détournement de deniers publics qui n’a que trop duré.

PASTEF-LES PATRIOTES invite notre représentation nationale, au sein de laquelle siègent encore quelques députés crédibles et compétents, à un sursaut patriotique afin de:

– donner l’exemple sur la voie du civisme fiscal, en s’assurant du prélèvement et du reversement effectif de leur impôt pour le passé, le présent et le futur;

– mettre fin aux insultes et aux quolibets dans l’hémicycle qu’elle a fini de

transformer en arène pour gladiateurs inconscients des défis qui interpellent notre pays ;

– redorer tout simplement le blason du député sénégalais en s’appropriant les questions majeures et cruciales pour le devenir de notre pays comme les Accords de Partenariat Economiques (APE), les conditions d’adjudication et d’exploitation des ressources minérales, le pillage de nos ressources halieutiques, les crises de l’enseignement et de la santé, la fraude et l’évasion fiscales « légitimées », la perversion du tissu économique au profit d’intérêts étranger, la situation des jeunes…

PASTEF-LES PATRIOTES réitère ses orientations stratégiques au Président Ousmane SONKO et à tous les membres du COPIL, membres simples ou sympathisants à persévérer dans les prises de positions courageuses et éclairées sur des enjeux de développement qu’une classe politique arrogante tarde à comprendre.

LE COMITE DE PILOTAGE (COPIL)