Le Parti de Serigne Mbacké Ndiaye demande à Macky d’accorder sa grâce à Karim Wade

Le Secrétariat  National élargi de la Convergence Libérale et Patriotique-CLP- s’est réuni le dimanche 05 juin 2016 à 16 heures dans la salle de conférence du Magic Land sous la présence du frère Mouhidine Abdoukhadre SONOKO , vice-président, à l’effet d’examiner l’ordre du jour suivant :

Situation Nationale et Fonctionnement du parti

A la suite de l’exposé  relatif à ces deux points fait par le Président du parti, le Ministre Serigne Mbacké NDIAYE ainsi que le riche débat qui l’a suivi, le Secrétariat National élargi a pris la résolution Objet du présent communique.

Situation Nationale :

Le secrétariat national s’est réjoui  de l’ouverture du dialogue National initié par le chef de l’Etat et engage toutes les parties concernées à le poursuivre jusqu’à son terme convaincu qu’il est que de ces discussions ne sortiront que des conclusions bénéfiques pour notre pays.

Le Secrétariat  National pense que certaines questions d’intérêt national nécessitent des concertations larges, ouvertes et sincères qui n’enlèvent ni les prérogatives du Président de la République, ni le rôle de l’opposition dans un pays de grande démocratie comme le nôtre.

Ces questions ont pour nom, entre autres, école sénégalaise, monde rural, insécurité et lutte contre le terrorisme, la Casamance, les relations avec la Gambie, le statut de l’opposition et de son chef, le code électoral etc…

C’est pourquoi le Secrétariat National félicite :

  • Le Président Macky Sall initiateur de ce dialogue ;
  • Le Président Abdoulaye Wade dont la position lucide, courageuse et patriotique a permis au dialogue d’avoir tout son sens ;
  • Et tous les autres participants, en particulier les chefs religieux.

Le Secrétariat National fait une mention spéciale à son Président, le Ministre serigne Mbacké Ndiaye qui, pendant plus de deux ans, a porté ce projet qui est un véritable combat, malgré les critiques et attaques venant d’hommes qui ne sont guidés que par leurs intérêts personnels, donc égoïstes.

Aujourd’hui, ce sont ces mêmes hommes qui, par un retournement de veste dont eux seuls ont le secret, s’érigent en théoriciens du dialogue et des retrouvailles de la famille libérale. Malgré cette situation insolite, le Secrétariat National engage son Président le Ministre serigne Mbacké Ndiaye à poursuivre ce combat qu’il a toujours mené convaincu que l’histoire lui donnera encore raison.

LIBEREATION DE CERTAINS DETENUS :
le Secrétariat National se réjouit  également de la libération de Samba Diassé, Bibo Bourgi, Mamadou Pouye et réitère sa demande de voir le Président de la République accorder la grâce au frère Karim Wade.

A ce sujet, le Secrétariat National dénonce et condamne le discours de certains partis et organisations qui accusent le chef de l’Etat d’immixtion dans le fonctionnement de la justice, ce qui est totalement faux.

En effet tous les observateurs peuvent témoigner  que le Président de la République a toujours refusé de se prononcer publiquement sur cette question pendante, selon lui, devant la justice (exemple: devant la presse à Kaffrine à la fin de sa tournée économique).

C’est la constitution qui donne à la justice le droit de juger ; c’est cette même constitution qui donne au Président de la République le droit de gracier. Alors que cesse ce terrorisme intellectuel qui ne passera pas.

Le chef de l’Etat a toujours accordé sa grâce à des détenus et jamais ces donneurs de leçon ne s’étaient levés pour s’y opposer. Pourquoi cette fois ci ? Karim Wade n’est-il pas un être humain ?

Ont-ils des comptes personnels à régler  avec lui ? En tout état de cause, force restera à la loi.

Que chacun se limite à son rôle et à ses prérogatives.

Le Secrétariat National s’est aussi penché sur la situation de l’école sénégalaise. A ce sujet, il lance un appel aux enseignants qui sont les seuls, objectivement, à pouvoir sauver  l’année scolaire afin de lever  leur mot d’ordre de grève malgré la conviction qu’ils ont d’avoir raison. L’avenir de nos enfants vaut se sacrifice.

Le Secrétariat National a par ailleurs discuté de la situation du monde rural au moment où l’hivernage s’installe. Dans ce cadre, il demande au gouvernement et à tous ses partenaires de renforcer les mesures déjà prises pour, à terme, faire du paysan sénégalais un travailleur envié.

L’EMPLOI DES JEUNES, a aussi retenu l’attention du Secrétariat National qui a créé une commission présidée par monsieur Abdoul Aziz Baldé pour préparer des séances d’information  en faveur des jeunes et des femmes qui seront ainsi informés, encadrés en vue d’obtenir des financements au près des structures compétentes.

Abordant le fonctionnement du parti, le Secrétariat National a constaté avec satisfaction l’état d’avancement du congrès prévu le 27 Aout à Dakar. Il a décidé, à cette occasion, de présenter une motion spéciale faisant du Président Abdoulaye Wade le Président d’honneur de la CLP. En effet le secrétariat National considère qu’Abdoulaye Wade n’est la propriété d’aucun parti, fût-il le PDS. Il est le père du libéralisme en Afrique noire comme il le déclarait lui-même au congrès de l’internationale libérale tenu à Ottawa en 1979.

Toujours à chapitre, le Secrétariat National a décidé de mettre sur pied les conventions régionales du parti. A cet effet, une commission dirigée par le frère Cheikh Tidiane Kane a été mise sur pied et le calendrier suivant arrêté :

Thiès le 18 Juin, Dakar le 19 Juin, Saint-Louis le 25 juin.

Fait à Dakar le 05 Juin 2016

Le Secrétariat national