Le parti de Niasse sort enfin de sa réserve pour condamner les violences à l’Université contre le cortège de Macky

L’Alliance des Forces de Progrès (AFP) par la voix du secrétaire général adjoint des jeunes du parti, le député Pape Diallo dit Zator Mbaye a fustigé les attaques subies par le cortège du Chef de l’Etat à l’Université de Dakar et a appelé les leaders à aussi condamner ces actes, tout en appelant à une redéfinition des valeurs. «Il est dans la vie d’une nation des moments où les gens doivent faire abstraction de leur appartenance politique et se retrouver autour de l’Etat qui et une institution qui nous regroupe tous. Nous saisissons ce moment pour féliciter et encourager le Président de la République dans la pose d’une pièce supplémentaire dans la construction de notre cher pays. Sa visite à l’université Cheikh Anta Diop est un acte révolutionnaire dans le modèle de gouvernance démocratique qu’il a instauré depuis son avènement à la tête de l’Etat. C’est un Président qui se veut très proche des populations » indique Pape Diallo.
Qui ajoute que c’est aussi l’occasion de lancer un appel à la classe politique, mais également aux associations de la société civile, les personnalités coutumières et religieuses dans leur entièreté pour que tous ensemble, nous puissions condamner ces actes. « Nous sommes tous dans une société appelée le Sénégal, et qui est en train de reprendre toute sa place dans le concert des nations internationales et nous ne devons pas ternir son image. Une des raisons pour lesquelles, nous considérons qu’aucune tache noire ne devrait être décelée sur ce grand boubou blanc que porte le Président Macky Sall, et nous nous devons tous de défendre aujourd’hui cette institution pour que notre pays ne sombre pas dans des travers. »

4 Comments

  1. C’est drole comment les analystes et autres journalistes tentent de trafiquer la mémoire historique du Sénégal.

    En 2011 et 2012 des opposants ont mis Dakar et sa banlieue à feu et à sang en mettant des jeunes en avant sans que Wade manipule la justice pour les punir et pourtant certains d’entre eux devenus ministre ont plastronné devant les caméras de télévisions pour dire qu’ils sont coupables.

    Dès lors pourquoi s’étonner que des caillassage survenus contre le Président Wade en 2012 à Nguéniène et Fatick ne surviennent pas en 2015 à l’UCAD surtout que Macky Sall a lui même transformé cette visite sollennel du Président de la République en visite politque du Président de l’APR par le remplissage de l’UCAD avec des militants.

    Donc ceux qui ont jeté des pierres l’ont fait contre le leader de l’APR et non contre l’institution présidentiel.

    Ceux qui s’émeuvent et louent le sang froid des services de sécurités du Président, oublient que c’est la même sécurité républicaine qui gardait le Président Wade.

    Si ce pays veut sortir de ce cycle de violence dans lequel il s’achemine tout droit, il faudrait que le régime de Macky Sall cesse d’instrumentaliser les forces de sécurité, les corps constitués et la justice contre ceux qui en sont pas d’accords avec lui.

    Wassalam

  2. Je ne vais pas etre loin mon cher Zator!!!Tu es mal placé pour parler de jet de pierre car ton leaders Moustapha NIASSE a une photo sur laquelle il a une grosse pierre basalte à la main lors des manifestations de 2012.S’il vous plait soyons sérieux et surtout faut cesser d’etre des hypocrites.Zator,jébaloungène.C’est pourquoi vous n’avez plus le droit de dire non au Président Machy Sall.

  3. Je ne vais pas etre loin mon cher Zator!!!Tu es mal placé pour parler de jet de pierre car ton leaders Moustapha NIASSE a une photo sur laquelle il a une grosse pierre basalte à la main lors des manifestations de 2012.S’il vous plait soyons sérieux et surtout faut cesser d’etre des hypocrites.Zator,jébaloungène.C’est pourquoi vous n’avez plus le droit de dire non au Président Macky Sall.

  4. Donc, c’est Niass qui dit qu’il est contre les jets de pierres ? J’en ris, encore.

Les commentaires sont fermés.