Le parti de Niasse Menacé…L’AFP Tamba rue dans les brancards et lance un ultimatum

A Tamba, la tendance Mamadou Diallo de l’AFP menace et va lancer un ultimatum à Niasse
La goutte de trop a été le meeting dit de remobilisation des troupes organisé le week end dernier par Ibrahima Sylla responsable politique de l’Alliance pour les Forces du Progrès(AFP). A en croire les souteneurs de Mamadou Diallo, doyen des progressistes à Tambacounda, l’heure est grave. Il faut que le SG Moustapha Niasse s’autosaisisse pour voir réellement la situation du parti à Tambacounda. Car monsieur Sylla « est un dictateur politique ». Ils disent ne pas reconnaitre monsieur Sylla comme régional de l’AFP. Et donc, « il y a des problèmes à Tambacounda. Il ne faut pas les occulter. Ibrahima Sylla ne peut pas être un bon leader », renchérie monsieur Mamadou Sangaré, conseiller communal de cette formation politique. Devant la presse, les progressistes soulignent avec force que dans les jours à venir « nous allons réunir l’ensemble du département. Et si par malheur le SG Moustapha Niasse ne se prononce pas, nous allons lancer alors un ultimatum », bien qu’ils le soutiennent pour la réélection du Président Macky Sall en 2017. Maintenant, avertissent ces militants, « quelque soit l’amour que l’on a envers un parti, l’engagement et la détermination à cette formation politique, si réellement en un certain moment on est marginalisé, rien ne s’impose pour prendre une décision finale, car ce n’est pas le seul parti au Sénégal. Il est alors plus qu’urgent que le Secrétaire Général Niasse sache aujourd’hui qu’à Tambacounda, l’heure est grave. Des responsables sont en train de le tromper. Et s’il ne prend pas de décisions, cette situation peut porter préjudice au fonctionnement du parti ».

Sadio SOUMARE à Tamba pour xibaaru.com