Le palais se fâche contre Barthélémy Dias…Il risque son poste à l’Assemblée nationale

Barthélémy Dias risque de payer cher sa liberté de ton. Les nombreuses attaques du maire de Mermoz Sacré-Cœur contre la coalition présidentielle Benno Bokk Yaakaar et ses prises de position à l’encontre de la mouvance présidentielle pourraient lui coûter son poste de Secrétaire élu à l’Assemblée nationale, lors de la prochaine rentrée parlementaire, annonce Walf Quotidien.
Selon le journal, les invectives du maire dérangent au plus haut sommet. Et ce, depuis qu’il a activement participé à la campagne du Non lors du référendum du 20 mars dernier. « Cette décision de le débarquer de son poste de Secrétaire élu a été agitée lors de la campagne pour le référendum. Il va payer pour avoir défié la coalition Benno Bokk Yaakaar », confie une source de Walf.