Le ministre Sidiki Kaba reconnaît : La loi ne poursuit pas les homosexuels mais les actes contre nature

Le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Sidiki Kaba était hier, à la maison d’arrêt de Thiès où il procédait à l’inauguration du quartier des mineurs détenus dans cette prison. A l’occasion, informe L’Observateur, il s’est prononcé sur l’affaires des 11 présumés homosexuels, arrêtés à Kaolack, alors qu’ils s’apprêtaient à célébrer un mariage dans un établissement scolaire.  » Il faudrait commencer par dire qu’aux yeux de la loi au Sénégal, il n’y pas d’homosexuels. Nous avons une législation qui condamne ceux qui pratiquent des actes contre-nature dans un lieu public, c’est-à-dire ce qui est attentatoire à la pudeur. C’est ce qu’il faut surtout retenir. Mais toute personne, quelle qu’elle soit, a des droits », argue-t-il. Pour le Garde des Sceaux, tous les citoyens sont égaux devant la loi. C’est pourquoi, aujourd’hui, les 11 présumés homosexuels ont été libérés, après le classement sans suite de leur dossier. Poursuivant son argumentaire face à la vague de protestation des imams et autres chefs religieux qui ont manifesté publiquement leur colère, Sidiki Kaba déclare avec fermeté » qu’aucune protestation hystérique publique ne doit aller à l’encontre des droits de ces personnes défendus par la justice et à donner leur propre point de vue ce pourquoi elles sont poursuivies ».

1 Comment

  1. SI C’EST VRAI ET JE N’Y CROIS PAS ,L’ETAT OU L’ASSEBLEE DOIT PROPOSER SUBITEMENT UNE LOI QUI VA COMBATTRE L’HOMOSEXUALITE DANS CE PAYS . DANS CE CAS ON CHERCHE PAS UNE LOI UNIVERSELLE .
    LE PRESIDENT D’AMNESTY INTERNATIONAL DOIT ARRETER DE FAVORISER OU DE DEFENDRE CES TYPES DE PRATIQUES .
    LA LAICITE NE PEUT PAS NOUS EMPECHER DE LES COMBATTRE DANS UN PAYS DONT 95% DE LA POPULATION SONT DES MUSULMANS. ARRETEZ ARRETEZ

Les commentaires sont fermés.