Le ministre Mankeur Ndiaye liste les succès diplomatiques et réaffirme « le soutien total du Sénégal à Ryad »

Dans le conflit diplomatique qui secoue l’Arabie saoudite et l’Iran, Dakar a choisi son camp. C’est, en effet, un soutien sans réserve que le Sénégal apporte à Ryad. Le ministre des Affaires étrangères, Mankeur Ndiaye, l’a rappelé hier, lors de la présentation des vœux du personnel de son ministère. En présence des conseillers diplomatiques du chef de l’Etat, du Premier ministre, des anciens ambassadeurs et de l’ensemble de son personnel, Mankeur Ndiaye a clarifié la position du Sénégal. « Nous condamnons de la manière la plus énergique les attaques violentes contre les missions diplomatiques saoudiennes à Téhéran. Nous redisons notre soutien total à l’Arabie ». Le chef de la diplomatie sénégalaise en appelle tout de même à la « désescalade et au retour à la normalité » entre ces deux pays.
Pour Mankeur Ndiaye, cette tension diplomatique entre l’Arabie saoudite et l’Iran fait partie des « nouvelles crises » auxquelles le Sénégal fait face au début de son mandat de membre non permanent au Conseil de sécurité. C’est pourquoi, Dakar qui a inscrit son mandat sous le signe de la « paix et de la sécurité » condamné fermement les essais de la bombe H effectués par la Corée du Nord. L’engagement du Sénégal dans la lutte contre le terrorisme demeure intact, selon Mankeur Ndiaye. Mais Dakar compte mettre à profit son mandat pour prendre en charge « les préoccupations africaines ». Car, selon lui, ce mandat du Sénégal est aussi un mandat africain.
Jetant le regard sur 2015, Mankeur Ndiaye dira que ce fut « une année faste à tout point de vue pour la Diplomatie de notre pays ». Il énumère l’élection du Sénégal, le 15 octobre 2015, à New York, comme membre non permanent du Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations Unies, avec le plus grand nombre de voix 187/191 et au Conseil exécutif de l’UNESCO. Mankeur Ndiaye ajoute aux succès la désignation du président de la République comme coordonnateur le Chantier Paix et Sécurité dans l’espace UEMOA, son élection à la présidence en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO, lors de la 47ème session de cette institution et du Comité d’orientation des Chefs d’Etat et de Gouvernement du NEPAD.
Selon Mankeur Ndiaye, le dynamisme et les succès de notre diplomatie sont les fruits d’un renouveau et d’un leadership incontestables incarnés en premier lieu par le président de la République.
Concluant son propos, Mankeur a salué les efforts et les sacrifices consentis au quotidien, au service du rayonnement de notre pays, par son personnel. Il s’est aussi réjoui du travail du personnel d’appui du Ministère, en particulier les secrétaires, les gendarmes et les agents de sécurité de proximité, les chauffeurs, les huissiers, les techniciens de surface, pour leur dévouement et le sens du travail bien fait.

1 Comment

  1. C’est la diplomatie de la main tendu. On est un pays qui a intégré l’assistanat même dans sa diplomatie. Tout le monde sait que le Sénégal qui est un petit pays d’Afrique noir n’a rien à faire dans ce conflit séculaire qui oppose les perses et les arabes. Nous sommes insignifiant et nous sommes à des milliers de km de ce conflit qui nous dépasse. Mais nous sommes prêt à tout pour gagner la sympathie de l’Arabie Saoudite afin d’avoir de l’aide financière. C’est triste mais c’est la réalité. Aucun fierté ni aucune dignité. Nous sommes l’un des rares pays d’Afrique noire à nous mêler à cela. Le Mali et le Nigéria sont proches de nous. Ce qui se passe chez eux avec les Djihadites et Bokko Haram nous concerne directement. Mais on préfère faire du lèche botte avec les arabes. La Corée du sud, Taiwan, Si,gapour etc..Ces vrais pays émergents et qui dament le pion à l’occident, on ne les vois jamais s’occuper de ces choses là. Ils bossent et réussissent pas leur propres efforts. Et ils sont respectés partout. Prenons les comme exemple

Les commentaires sont fermés.