Le ministre Mamadou Talla précise : « Le retrait des enfants ne vise nullement les talibés »

Le ministre de la Formation professionnelle de l’Artisanat de l’Apprentissage fait une lecture précise de la loi sur le retrait des enfants de la rue. En réalité, dit Mamadou Talla, «les talibés ne sont aucunement visés. Nous savons tous le rôle et la place des marabouts dans notre société. Car beaucoup d’entre nous ont été des talibés. Dans cette affaire, il s’agit donc du retrait des enfants qui errent dans la rue qui sont à la merci des individus véreux. Ce sont ceux qui sont visés par cette mesure, ils sont donc des enfants «dans la rue» et non « des enfants de la rue », qui n’existent pas d’ailleurs. Ce sont donc ceux-là qu’ils faut soigner et éduquer, c’est ceuxlà qui sont dans la rue et qui sont exploités jusque tard dans la nuit que l’Etat veut protéger. C’est son devoir régalien de protéger tout citoyen. Il entend l’assumer également pour ces enfants, car ils ont droit à une éducation, à une protection.

En définitive, cette mesure ne vise nullement les chefs religieux encore moins les talibés. Le chef de l’Etat a donc décidé de protéger les enfants. Il y a d’ailleurs une bonne politique qui est en train d’être mise en oeuvre dans le financement des daaras. Ce sont des mesures hardies pour accompagner les daaras. Il faut qu’on arrête de mélanger les choses, car ce sont les enfants qu’ils faut protéger ».