Le ministre des transports s’enlise dans le marché de Gemalto…

Le Ministre des Infrastructures, des transports terrestres et du désenclavement dirigé par Mansour Elimane Kane, est  cité dans le marché douteux de 9,2 milliards remportés par la société Gemalto

L’attribution à Gemalto du marché de 9,2 milliards de francs CFA pour la numérisation des titres, la production et la pose de plaques d’immatriculation sécurisées est contestée. Certains soumissionnaires (ils étaient au nombre de six) estiment que les règles du jeu n’ont pas été respectées.

Libération dans sa publication de ce mercredi précise que pour être éligible chaque candidat devait formuler son offre, fournir une garantie de 337 millions de francs CFA, indiquer sa banque et, « surtout », communiquer un échantillon de plaques d’immatriculation et un spécimen.

Toujours selon le journal, «tout le monde s’est conformé à ces exigences sauf… Gemalto, l’entreprise adjudicataire du marché. Et l’affaire risque d’être dénoncée au niveau de l’autorité contractante, le ministère des Transports, et devant l’Armp».