Le ministre de la Justice n’est pas juste avec les…Malades en prison

Lettre ouverte au Ministre de la Justice sur les malades mentaux en prison.

Monsieur le Ministre,

L’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM), vient, par la présente et par ma voix Ansoumana DIONE, attirer votre attention sur les nombreux malades mentaux incarcérés dans des prisons à travers le pays. Si certains d’entre eux y sont entrés avec leurs troubles mentaux, d’autres par contre ont perdu la raison à l’interne à cause de beaucoup de facteurs dont les mauvaises conditions de détention

Mais, quoi qu’il en soit, vous conviendrez avec nous que la place du malade mental n’est pas en prison. Car, lorsqu’un individu en détention tombe gravement malade dans ces lieux de privation des libertés, il est vite conduit au pavillon spécial de l’Hôpital Le Dantec pour des soins plus ou moins appropriés. C’est la raison pour laquelle, nous vous demandons de bien vouloir agir pour la création d’une Division fermée au sein de l’hôpital psychiatrique de Thiaroye où ces malades mentaux en détention devraient y recevoir des soins adéquats.

Vous souhaitant bonne réception de cette lettre ouverte, veuillez agréez, Monsieur le Ministre, l’expression de notre considération distinguée.

Rufisque, le 15 septembre 2016

Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM)