Le Meel charge le pouvoir : «L’Apr vient d’avouer sa peur d’affronter Karim»

Le Mouvement des élèves et étudiants libéraux (Meel) pense que le débat sur la nationalité «est dangereux et inacceptable en plus d’être totalement irresponsable». Ces jeunes du Pds y voient une «obsession» du régime de Macky Sall «qui ne recule devant rien pour assouvir son envie de second mandat, qui du reste se réduit comme une peau de chagrin». Dans un communiqué, ils préviennent que «si c’est Karim Wade qui est visé à travers cette  manœuvre, politicienne malsaine, c’est peine perdue», soulignant que le fils de l’ancien Président est «le candidat du peuple». Victor Sadio Diouf et Cie rappellent au chef de l’Etat que «toutes ses tentatives d’écarter Wade-fils de la course se sont révélées inopérantes». Et avec cette «énième manœuvre» sur la double nationalité, le Meel conclut que Macky Sall et l’Apr viennent «d’avouer à la face du monde leur peur d’affronter le candidat Karim Wade». Les élèves et étudiants du Pds annoncent qu’ils se battront «inlassablement» pour que l’Etat de droit et la démocratie «prévalent au Sénégal et pour éviter à notre pays le destin funeste vers lequel le régime le conduit indubitablement». Par ailleurs, le Meel témoigne à Me Nafy Ngom Keïta sa «solidarité» face à «l’injustice qu’elle est en train de subir» après son départ de la tête de l’Ofnac. «Nous encourageons ses efforts de lutte contre la corruption et la prédation des ressources, érigées en règle. Le régime de Macky Sall vient d’homologuer irréversiblement la course vers le vrai enrichissement illicite et surtout l’arrêt des poursuites contre la famille présidentielle», estime le Meel.