Le mange-mil Mbaye-pancarte, bouffe au Palais dans le silence total et demande à l’opposition de manifester sans bruit

On peut être un « mange-mil » du Palais et garder son honnêteté. Même les voleurs ont une profession de foi. Et ils assument comme Ali Baba et ses 40 voleurs…Mais l’ancien maire de la ville de Rufisque, Me Mbaye Jacques Diop, ce porteur de pancarte en fin de vie politique, ne sait plus distinguer le bien du mal ou le vrai du faux. Il est complètement out ou drogué par les enveloppes bien garnies que lui envoie le maître pigeonnier du Palais…
Mais comment Mbaye Jacques ose donner des leçons de démocratie à une opposition vieille de 40 ans ?
Invité du Grand Oral, samedi 22 août 2015, sur Rewmi.FM, le vieux « mange-mil » montre au PDS la voie à suivre en déclarant : « Le Pds est un parti politique mais il faut dire et répéter que dans un Etat de droit, on ne règle pas un problème par l’action de la rue. La rue n’a jamais rien réglé surtout dans un Etat de droit. »
Ses pancartes, il les a portées dans un salon lors de l’arrivée du Général De Gaule à Dakar…Il dira que nous n’étions pas dans un état de droit…Certes. Mais une opposition et une manifestation ne se fait pas sa villa de Rufisque. La rue comme il l’appelle, lui a servi de strapontin pour manifester aux côtés de l’opposition quand il avait trahi Diouf. Si lui il bouffe en silence, l’opposition ne va pas manifester dans le silence. Le silence, c’est le sans bruit : tous les larcins, les délits, complots et combines se font dans le silence…Et les révolutions dans le bruit.
Alors que Mbaye le pancartier de la cause de Macky, reste au Palais et continue de picorer en silence…Et qu’il laisse les autres manifester…