Le Magal de Touba vide la ville de Bignona…Le poisson se fait rare, les boutiques fermées, le transport inexistant

Touba accueille ses hôtes, les villes du pays se vident de leurs habitants qui rallient la ville sainte. Un déplacement massif qui n’est pas sans conséquence pour ceux qui sont resté à la maison. Loin de Touba, le département de Bignona vit cette réalité. La plupart des commerçants sont des talibés mourides en plus de ceux qui vont à Touba pour d’autres raisons notamment le commerce. Plusieurs cantines sont fermées, ralentissant ainsi l’activité. Le poisson commence à devenir rare car plusieurs pêcheurs ont rangé leurs filets et garé leurs pirogues, Magal oblige. Depuis ce Samedi, le poisson est devenu une denrée rare et ce sont les vendeurs de viande qui se frottent les mains. La situation ira de mal en pire jusqu’après l’événement. Les ménagères font beaucoup de va-et-vient au marché pour trouver de quoi ramener à la maison. Le transport vers d’autres localités devient de plus en plus compliqué ; tous les chauffeurs roulent à sens unique direction Touba. C’est ça la réalité et c’est ce qui démontre encore une fois la place que beaucoup de sénégalais accordent au Magal de Touba.

L.Badiane pour xibaaru.com