Le leader du LDR, Diagne Fada se prononce sur le siège qu’il occupe à l’Assemblée nationale

Lors de la création de son propre parti « Les Démocrates Réformateurs / Yeesal » (LDR/Yeesal), Modou Diagne Fada s’est exprimé sur son siège de président du groupe parlementaire des démocrates et libéraux à l’assemblée nationale…Pour lui, pas question de lâcher le strapontin, il va aller jusqu’au bout de la bataille juridique : « « La Présidence du groupe parlementaire, beaucoup de gens disent que je dois faire comme Macky Sall, mais je ne suis pas Macky Sall, en plus lui a démissionné, alors que moi on m’a chassé. En plus, à part Abdoulaye Faye, j’ai accueilli au PDS toutes ces personnes qui sont aujourd’hui dans ce parti. Ma légitimité historique et celle populaire me confère le droit de donner mes prises de position. Je n’ai pas été compris et on m’a chassé. Je n’ai que deux limites, la loi et ma conscience, dans cette affaire-là, si j’avais démissionné j’allais tout remettre, mais ils m’ont chassé. Je ne m’accroche à rien. Le groupe parlementaire n’appartient pas au PDS mais à l’Assemblée nationale. Si la loi m’interdit de continuer à diriger cette liste je la rendrai. Maintenant ils m’ont poursuivi devant la justice, et si jamais je rendais la Présidence du groupe, ils penseraient que j’ai peur. J’irai jusqu’au bout… »