Le Grand Serigne de Dakar prend la défense de l’Imam de Dakar sur son sermon…Il soutient Macky pour 7 ans

Depuis son sermon de la Korité, l’imam de la grande mosquée de Dakar fait l’objet de tirs groupés de la part de l’opposition. Quasiment aucune personnalité n’a pris sa défense. Et c’est le Grand Serigne de Dakar Abdoulaye Makhtar Diop qui est le premier à défendre l’imam El hadji Alioune Moussa Samb avec qui il entretient d’excellents rapports. L’ancien ministre des Sports sous Diouf et chef de la collectivité Léboue a fait face à la presse aujourd’hui à 10h au pënc de la Médina pour se prononcer sur l’actualité politique nationale et internationale, mais aussi le sermon de l’Imam ratib de la grande mosquée de Dakar.

Chef suprême de la collectivité lébou, Abdoulaye Mactar Diop a défendu bec et ongles, El Hadj Alioune Moussa Samb, imam Râtib de la grande mosquée de Dakar. Après avoir relevé les critiques acerbes dont a été la cible l’homme religieux, le Grand Serigne de Dakar a initié avec ses proches une conférence de presse pour soutenir l’imam. Mieux que celui-ci, Abdoulaye Mactar Diop a affirmé que «si demander à Macky Sall de garder son mandat de 7 ans, c’est le soutenir», la communauté dans sa globalité le soutient.
Le chef de la collectivité Lébou dit ne pas comprendre cet acharnement contre l’Imam Moussa Samb, dont ses parents et lui sont «fiers». Il a déploré une intension manifeste de nuire à son prochain.
La preuve est que, dit-il, «six fois l’imam a parlé de politique. La première, c’était pour dire de manière imagée au président de la République, ‘’fermez vos yeux, bouchez vos oreilles et restez muet‘’. L’imam a dit clairement aux membres de la coalition présidentielle majoritaire, soyez fidèles et sincères dans vos engagements, personne ne l’a relevé. Il a demandé à l’opposition d’être sincère dans ses objectifs, personne ne l’a relevé. Il a demandé au président de la République de discuter avec l’opposition et à celle-ci de répondre à l’invitation du président, personne ne l’a relevé. Il a demandé au président de la République d’organiser un conseil des ministres spécial pour Dakar. Et ça c’est éminemment politique, il ne l’a pas demandé pour les lébous, mais pour la région de Dakar».
Ce qui, selon le chef de la collectivité lébou, fait «5 points éminemment politiques qu’on n’a pas soulignés. Donc, demander à l’Imam de la Grande mosquée de Dakar de se taire sur les problèmes politiques, c’est demander au moins à 100 000 imams du Sénégal de se taire et de ne plus parler».
A ceux là qui se sont agités pour dénoncer les propos de l’imam le jour de la Korité, il tient à apporter la réplique. «J’ai l’impression que ceux qui demandent aux imams de se taire ne viennent jamais à la Grande mosquée le vendredi. Dans toutes les grandes mosquées, tous les vendredis, on parle politique. Et maintenant vous avez raison de demander au président Macky Sall de garder son mandat de 7 ans. Je suis entièrement d’accord avec vous et nous le soutenons dans ce sens. Et si demander à Macky Sall de garder son mandat de 7 ans, c’est le soutenir, nous le soutenons. Macky Sall n’a aucun moyen juridique, même s’il le veut de réduire son mandat».