Le Grand Parti va présenter son Programme de développement « SUXALI SENEGAL »

GRAND PARTI / SUXALI SENEGAL, UN  AN DEJA !

« Est acteur celui qui, face à des zones d’incertitude et ayant des enjeux,  mobilise ses ressources en mettant en œuvre des stratégies » (M. Crozier et Freiberg)

Ejecté de sa famille politique par un groupe de conspirateurs, , le fondateur du Grand Parti, le Président E.H. Malick Gakou, continue de sillonner le Sénégal prêchant la bonne parole tel un missionnaire ragaillardi par une conviction et un projet social forts gages de lendemains meilleurs pour notre patrie.

En juin 2015 plus de 100 cadres sénégalais avaient lancé un appel à candidature à la présidentielle à Malick Gakou et le 17 Aout marquait la naissance officielle du Grand Parti (GP).

Le GP a investi inlassablement le terrain politique sans alliances aucunes et avec une foultitude de contraintes. En moins d’un an, les résultats inespérés obtenus démontrent que le GP n’est pas un parti de plus venu s’insérer dans un landerneau politique sénégalais où pullulent des micro-partis. Ce succès obtenu en si peu de temps est dû principalement aux efforts déployés par des sénégalaises et sénégalais qui ont su faire partager à d’autres  compatriotes l’idée de de faire la politique autrement. A l’aube d’une alternance générationnelle prônant la rupture, ils ont été séduits par une jeunesse militante agissant avec force et détermination pour donner un espoir à tous ces sénégalais désabusés par plus d’un demi-siècle de politique politicienne. Cette jeunesse est animée au sein du parti par une Convention Nationale des jeunes et une Convention Nationale de la jeunesse féminine.

Une convention nationale de cadres performante et active s’est vite illustrée par la conceptualisation et la vulgarisation d’idées nouvelles et conformes aux véritables aspirations des sénégalaises et sénégalais en présentant un mémorandum aussi complet que pertinent qui condensait l’essentiel des attentes de nos compatriotes tout en faisant du président Gakou celui qui incarne un véritable renouveau dans les mœurs politiques de notre cher Sénégal mises à mal par des comportements peu orthodoxes. En sillonnant depuis cette date 40 départements du pays et guidé par E.H. Malick GAKOU les cadres ont, grâce à la touche avertie d’experts nationaux de tous les secteurs de l’économie, confiné sur 150 pages les attentes des populations rencontrées, dans un livre Programme de développement « SUXALI SENEGAL » dont l’avant-première a été présentée à la presse en mai dernier. (Parution officielle Janvier 2017)

Dans un contexte de confusion totale, le Grand Parti boucle sa première année d’existence. Perplexité dans un choix récent sur le portage des destinées du Sénégal. La réalité conjoncturelle met à nu la gravissime erreur de casting qui consacra l’avènement du président Macky SALL. Recul démocratique, pillage des ressources nationales, népotisme, clientélisme et nouvellement propension à la théorie dangereuse, inopportune et inutile de Sénégalité ; le Sénégal coule dans une mare de misère et de désespoir sous le joug des démons du colon réveillés.

En dépit de cette occurrence, le GP constant dans sa démarche est resté très républicain. Avec une option irréversible et irréfragable de demeurer la cheville ouvrière dans la recherche de réponses et de solutions aux préoccupations du peuple Sénégalais, le GP avait demandé à voter NON aux semblants de réformes constitutionnelles.  Dans le même sillage, le Grand Parti avait décliné l’invitation au soi-disant dialogue national. Dans cette opiniâtreté de valser la même symphonie que le peuple Sénégalais, le Grand Parti appelle au boycott des élections des hauts conseillers des collectivités territoriales. Une institution qu’il juge inutile et vorace dans la dilapidation des ressources nationales – Résolument dans l’optique effrénée de servir l’intérêt commun –

 

Après douze mois de participation au jeu politique national, le GP Dernier né des acteurs politiques Sénégalais et avec comme uniques ressources d’actions, des hommes et des femmes, jeunes et adultes, patriotes épris de justice, se veut être le parti rassembleur des forces vives, dans la  justice sociale,  l´équité et l’observation scrupuleuse des normes déontologiques de la vie politique, entend ouvrir la perspective d’un avenir plus prometteur à notre jeunesse, à la femme, à l’entreprise, au paysan, à l’ouvrier, à l’artisan, aux personnes âgées et à notre gouvernance politique et juridique.

 

Le GP invite tous les militants et sympathisants à venir souffler ce jour même à sa permanence nationale NELSON MANDELA sis sur la rte de l’aéroport Yoff, sa première bougie qui illumine la voie de l’espoir

 

Le Collectif des Cadres

Grand Parti Suxali Sénégal