Le GP de Malick Gazkou demande aux jeunes de se mobiliser contre le HCCT, une institution budgétivore

Communiqué

La mise en place du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT) dans un  contexte macroéconomique marqué par :

  1. Un secteur agricole dépendant encore de la pluviométrie, avec un manque criard d’engrais ;
  2. une crise scolaire récurrente du fait du non respect des engagements de l’Etat vis-à-vis des syndicats
  3. un secteur tertiaire fortement dépendant des produits importés ;

4 un fort endettement de l’Etat et un recul de notre pays en matière l’IDH (les sénégalais deviennent de plus en plus pauvres) ;

5 une absence de véritables politiques efficaces pour l’emploi des jeunes (plus 100.000 demandeurs d’emplois par an) ;

6 Une politique d’action sociale  loin d’une démarche d’insertion dynamique ;

7 Un manque de prise en compte du secteur informel dans le cadre de son efficacité pour une croissance durable.

Face à ce contexte, nous demandons à la direction du Parti d’être en phase avec les intérêts supérieurs du Peuple sénégalais en rejetant formellement toute participation au scrutin du 4 septembre 2016, pour être solidaire au Peuple sénégalais et rester déterminé aux cotés de sa jeunesse afin d’instaurer durablement le Sénégal dans la voie du développement.

Aussi, nous appelons la jeunesse de notre pays à se mobiliser contre cette institution budgétivore et à défendre, par ce biais, son avenir dans les valeurs constitutives de notre Nation.

Malick GUEYE

Secrétaire Général de la Convention Nationale des Jeunes Grand Parti