Le Flingueur Ousmane Sonko lâche une bombe…Un scandale foncier de plus de 38 milliards

Décidément, Ousmane Sonko ne lâche pas les baskets à Macky Sall. Révélation après révélation, le leader de Pastef (patriote Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité), réclame, cette fois-ci, des sanctions. «Dans un rapport émis par un corps de contrôle, il y a une dimension politique, une dimension juridique et une dimension administrative. Dans certains pays l’équivalent de l’Ofnac (office nationale de lutte contre la fraude et la corruption) transmet directement son rapport au juge qui ouvre une procédure.

On n’a pas besoin de passer par un président de la République encore moins d’attendre la saisie du procureur. Nous pouvons exiger que les conclusions administratives à ces rapports soient appliquées» Hormis l’Ofnac, l’Inspection générale d’Etat a publié un rapport qui jusqu’à présent n’a pas de suite. Ousmane Sonko réclame des sanctions. «Dans le dernier rapport de l’Ige des développements ont été faits sur la gestion scandaleuse d’un titre foncier qui s’appelle le titre foncier Bertin qui se trouve à Sangalkam et à Bambilore. Les corps de contrôle ont fait un excellent travail.

C’est un élément que vous retrouverez aussi bien dans le rapport de l’Ige qu’à la Cour des comptes et qui a abouti à démontrer que l’Etat du Sénégal a perdu 38 milliards FCFA dans la gestion de ce dossier». Selon Ousmane Sonko, toutes ces mesures «étaient des recommandations formulées à l’endroit de la direction générale des Impôts et Domaines.

C’est pour réclamer la taxe de plus-value sur une telle opération, les droits d’enregistrement sur une autre, les redevances domaniales sur une telle autre, annuler un bail qui n’a pas respecter la procédure, etc. Mais pourquoi aujourd’hui cette administration n’applique pas ces recommandations pour qu’au moins l’argent du peuple sénégalais rentre dans le budget ? « , s’interroge-t-il, en « exigeant » des réponses au gouvernement « Et nous profitons de l’occasion pour dire que si on continue à fermer les yeux sur ces magouilles jusqu’à ce que la prescription,

nous tiendrons personnellement responsable la direction générale des Impôts et Domaines et le ministère des Finances, parce que c’est ce qu’on appelle un délit d’administration. Rien ne justifie que les faits soient consignés dans un rapport. Les acteurs sont encore là avec les milliards qu’ils ont pu gagner à travers ces opérations nébuleuses et qu’une administration refuse de réclamer l’impôt alors que le petit contribuable,

qui ne peut même pas s’en sortir, est matraqué tous les jours. C’est inadmissible et nous nous constituerons partie civile pour réclamer que ceux qui ont commis ce délit d’administration soient poursuivis, parce que c’est une faute pénale», prévient l’opposant Ousmane Sonko.

1 Comment

  1. IL A DES PROBLEMES PSYCHOLOGIQUES ,LA OU LE SENEGAL CHERCHE DES SOLUTIONS LUI IL CHERCHE DES PROBLEMES . DOU NITTOU DARA IL CHERCHE TOUJOURS DU BUZZ POUR AVOIR UN POSTE DE DEPUTE .
    OU EST TON PROGRAMME ? NADA LES GENS AVANCENT ET TU RECULES

Les commentaires sont fermés.