Le DG de l’ANPEJ, Amadou lamine Dieng face à un dilemne…Il va perdre un statut ou son poste de…

L’Union des magistrats du Sénégal (UMS) demande à Amadou Lamine Dieng de choisir entre son son statut de magistrat et sa casquette de maire
C’ est le 19 juillet 2014 qu’il avait été installé à la tête de la nouvelle commune de Wack-Ngouna, avec 49 voix sur les 52 conseillers ayant voté. Lui, c’est Amadou Lamine Dieng, Directeur Général de l’Agence Nationale pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes (ANPEJ) et ancien Directeur Général de l’Office national de l’assainissement du Sénégal (ONAS). Si M. Dieng a promis de s’attaquer aux priorités (santé, emploi des jeunes, désenclavement, hydraulique et électrification rurales) de la plus grande commune du Département de Nioro du Rip (plus de 38 000 habitants), il devra d’abord résoudre une équation liée à son statut de magistrat de la cour des comptes au niveau même de l’Union des magistrats du Sénégal. Qui, nous informe-t-on de sources dignes de foi, a été saisie par le Comité de juridiction de la cour des comptes (équivalent d’une section syndicale dans une entreprise), pour se pencher sur cette question. La loi dit en effet que la fonction de magistrat est incompatible avec toute autre fonction élective. Et la loi organique n°99- 73 du 17 février 1999 portant statut des magistrats de la Cour des comptes ne semble pas dire autre chose. “Les fonctions de magistrat financier sont incompatibles avec toute autre activité publique ou privée ou mandats électifs. Des dérogations individuelles peuvent être accordées aux magistrats par le président de la Cour pour enseigner ou exercer des fonctions extrajudiciaires qui ne seraient pas de nature à porter atteinte à la dignité du magistrat et à son indépendance…”. Une affaire que l’Ums est en train de gérer en douceur, du moins pour l’instant…