Le DG du Port, lavé et « javelisé » par Nafi Ngom Kéita…Il n’a rien fait

L’OFNAC avait été saisie d’une plainte contre le Directeur général (DG) du Port, Cheikh Kanté. Les faits reprochés au « Baye Fall de Macky Sall » selon le rapport de l’OFNAC, sont une position de conflit d’intérêts et d’être coupable de
délit d’initié dans un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) à l’endroit d’opérateurs économiques pour formaliser l’exploitation d’une plateforme.
Selon le plaignant, soumissionnaire dans cet appel d’offre l’attribution des six (6) hangars sur huit (8) à une des sociétés s’explique par le fait que celle-ci sert d’intermédiaire entre la société appartenant au DG du Port et son fournisseur.
En outre, il affirme selon le rapport qu’il y a eu une tierce détention au profit de la société du DG du Port, dans le cadre de la commercialisation de l’engrais, à travers une banque. Ce lien triangulaire entre trois sociétés visées par le plaignant justifierait, à ses yeux, le conflit d’intérêts et le délit d’initié dont il accuse le DG du Port. Enfin, soutient le rapport le plaignant soutient qu’il y a une société qui a été attributaire d’un hangar, alors qu’elle n’avait pas soumissionné.

Les enquêtes menées par les agents de l’OFNAC ont permis de de faire savoir selon le rapport « qu’il n’a pas été établi de délit d’initié ou de conflits d’intérêts ayant justifié la mise à l’écart du plaignant ».