Le Dg du Coud fait ses précisions à l’Ofnac…Il n’a rien vu…Ni rapport, ni document

Après que Nafi Ngom a balancé sur la place publique son rapport d’activités dans laquelle, elle épingle le Directeur du Coud, ce dernier n’a pas tardé à réagir. « Suite à la publication du Rapport  public d’activités 2014-2015 de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac), le Coud tient à informer l’opinion qu’il n’a, à ce jour, reçu aucun pré-rapport pouvant lui permettre de répondre aux graves accusations portées à son encontre », dit la direction qui estime, par ailleurs, que « l’audit ou l’inspection doit être un contrôle contradictoire qui permet à la structure accusée de donner son point de vue avant la publication du rapport définitif ».  Pis, dénonce Cheikh Oumar Anne, « le rapport de l’Ofnac parle d’indices de détournement de deniers publics alors que le détournement de deniers publics est établi ou ne l’est pas ».

Entrant dans le détail des imputations que Nafi Ngom et ses collaborateurs lui collent, le directeur du Coud souligne : « Concernant les subventions abordées dans le rapport, l’importance de leur montant se justifie par l’accord que le gouvernement avait passé avec les étudiants lors du décès de l’étudiant Bassirou Faye ». Il souligne aussi que « le rapport parle de dépenses effectuées lors d’une visite » (ndlr : c’est celle que SMS y avait effectuée) pour préciser que « le Coud pense que ces dépenses effectuées sont des dépenses normales nécessitant des mobilisations populaires lors de pareils événements ». Par ailleurs, Cheikh Oumar Anne, annonce que « le Coud se donne le temps d’analyser le rapport publié dans le site de l’Ofnac et se réserve  la possibilité  d’apporter sa réponse à qui de droit ».