Le DG de la Maison de la Presse impose des mesures draconiennes…L’APS rue dans les brancards et vide les lieux

Les travailleurs de l’Agence de presse sénégalaise (Aps) sont dans la rue. Syndicat, direction, techniciens, journalistes, sont tous devant les locaux de la Maison de la presse pour manifester contre la présence d’individus étrangers à leur service.
Un des travailleurs de l’Aps qui requiert l’anonymat explique que depuis ce matin des nervis filtrent l’entrée de leur service. C’est un groupe de cinq personnes. Ils sont arrivés ce matin et contrôlent les identités des travailleurs, explique-t-il.
Pour les travailleurs de l’Aps, il s’agit tout simplement de personnes envoyées par l’administrateur de la boite, Bara Ndiaye, par ailleurs militant de l’Alliance pour la République (APR). L’Aps loge à la Maison de la presse depuis 2 ans, bien avant que Bara Ndiaye ne soit nommé à la direction. Aujourd’hui, il veut renvoyer la restauratrice pour céder le marché à une militante de son parti. Ce qui n’est pas normal. C’est pourquoi, il cherche à intimider les gens avec ces bodyguards. Nous tenons à lui dire que ni la Maison de la presse, ni l’APS n n’appartient à l’Apr. Toutes choses qui ont poussé les employés à observer un arrêt de travail. Les voitures de reportage ont été bloquées et depuis ce matin, aucun article ne passe sur le site, qui est pour le moment paralysé.

La direction a fait appel à la gendarmerie de Thiong pour constater les faits. Et les cinq individus en question viennent d’être transférés à la gendarmerie pour audition.