Le Député Seydina Fall Boughazelii est la flûte des ministres et autres Dg pour insulter les honnêtes citoyens

En milieu de la semaine dernière, nous avons lu dans la presse sénégalaise la sortie du député, analphabète (…), Seydina Fall Boughazelli, proposant le limogeage du député Mansour Sy Djamil, président du parti Bes Du Niakk de son poste de Vice-président à l’Assemblée nationale. 

Nous tombons des nues en lisant son intervention. En réalité, Mr Seydina Fall a raté l’occasion de se taire. Il se fait remarquer dans le mauvais sens en demandant des sanctions à l’encontre de Mansour Sy Djamil qui devrait être, selon lui, démis de son poste de vice-président après avoir appelé à voter Non pendant le référendum du 20 mars dernier. Il vient de montrer son ignorance des règles de l’’Assemblée nationale. Il ne sait pas que le poste de vice-président revient de droit à Bes Du Niakk sur la base de la formule des règles de 3/4.

En fait, notre parti est loin d’être redevable de la coalition Benno Bokk Yakkar. Nous avons obtenu nos 4 députés sur la base de notre propre liste. Donc, nous ne sommes redevables qu’au peuple sénégalais qui nous a portés à l’Assemblée nationale. Et par loyauté, nous avons rejoint la coalition Benno Bokk Yakkar au sein de laquelle, nous ne bénéficions d’aucun avantage ni de faveur: pas de poste dans les conseils d’administration, dans les directions ou encore dans le gouvernement. Nous sommes des alliés pas des alignés. Bes Du Niakk et son leader gardent leur liberté de ton et d’action.

Mais nous continuerons à soutenir au sein de l’Assemblée nationale, les projets du gouvernement qui nous semblent adaptés au besoin du peuple. Et lorsque nous ne sommes pas d’accord, nous le disons haut et fort. Il n’y aura pas démission de Serigne Mansour Sy Djamil et nous réclamons notre encrage dans Benno Bokk Yakkar.

C’est pourquoi, nous demandons au président de la République de se concerter avec ses alliés sûrs avec une éthique républicaine. Ce n’est pas la première fois qu’on marque notre divergence dans la conduite du pays. Par exemples, nous avions émis des réserves sur l’Acte 3 de la décentralisation ou encore sur l’envoi des Diambars sénégalais en terre saoudienne où Bes Du Niakk avait demandé la neutralité sur ce conflit.

Nous comprenons, les sorties de ce Député irrévérencieux qui veut se faire une popularité sur le dos de Serigne Mansour Sy. Il l’avait fait avec les Mbacké Mbacké. Voilà un Député qui n’a jamais fait de proposition de loi à l’Assemblée Nationale. Par lâcheté, il s’achète la presse pour faire des sorties inappropriées. Quelle manière de faire la politique ! Le député Seydina Fall Boughazelii (…) ne mérite pas la réponse de Serigne Mansour Djamil.

Nous comprenons aisément cette sortie dans la mesure où son poste de Président de la commission Délégation chargé de vérifier l’applicabilité des lois votées à l’Assemblée Nationale lui a été attribué sur la base d’insultes à l’encontre du maire de Guédiawaye Aliou Sall, frère du Président. La commission dont il est président n’a jamais été convoquée au moment où il  demande la démission de notre leader. Et ce qui est constant aujourd’hui, le Député Seydina Fall Boughazelii est la flûte des ministres et autres Dg pour insulter les honnêtes citoyens.

Bes Du Niakk/Diaspora