Le Courant passe entre Macky Sall et Aïda Ndiongue…Ça sent la décrispation !

Est-ce le début des retrouvailles entre libéraux ? Nous ne saurons répondre par l’affirmative. En tous les cas comme annoncé par dakarposte, le Pr Macky Sall s’est rendu ce samedi après-midi au Point E à la résidence de Adja Oumou Salamata Tall. Ce, aux fins de lui présenter ses condoléances suite au rappel à Dieu du fils aîné de la fille de feu Thierno Mountaga Tall.

Accompagné de la Première Dame, du Premier ministre du Sénégal bref d’une restreinte délégation de ministres, entre autres collaborateurs, l’actuel locataire du Palais Présidentiel a trouvé l’ex-sénatrice Aida Ndiongue sur place. Sans sourciller, le Pr fait une accolade à la bonne dame avant de lui lancer : « vous êtes ma grande sœur, vous êtes vraiment ma grande sœur. »

Du tic au tac, Aida Ndiongue de répondre : « vous êtes mon frère, M. le Président ! »

Et le Pr de promettre d’aller rendre visite à Omar Sarr. Lequel a récemment perdu son grand frère Pape Moussa Sarr.

2 Comments

  1. Macky continue de croire parler à des enfants. Il continue de croire pouvoir duper les sénégalais. Je rappelle que l’équation entre Wade et lui, entre le PDS et lui, est devenue irréductible. Il faut absolument qu’un des camps soit le camp du Diable. Or Macky vient de dire que Wade ne l’est pas et le PDS n’ont plus n’est pas le camp du Diable. Alors, tirez vos conclusions.
    D’autre part, il n’est absolument pas possible de trouver des ficelles à tisser aujourd’hui, pour sauver la famille de Macky, et les légionnaires, de la CREI de demain. Que Macky ne perde pas son temps à penser être capable d’appliquer sa dictature sans jamais la subir. Au PDS et à Wade, qu’il n’y a pas de possibilités d’accord avec un dictateur, et qui plus est, au lendemain où ce dernier vient de brader les intérêts de l’Afrique, comme il a bradé ceux du Sénégal, en signant les yeux fermés les APE. Il n’y a qu’à le combattre ou à choisir d’être un complice contre les intérêts du Sénégal et ceux de l’Afrique.

Les commentaires sont fermés.